DEPF : Hausse des échanges commerciaux entre 2000-2019

Maroc-AfriqueLa valeur globale des échanges commerciaux du Maroc avec les pays d’Afrique a progressé, durant la période 2000-2019, de 9,5% en moyenne annuelle pour s’établir à près de 39,6 milliards de dirhams (MMDH) en 2019, selon la Direction des études et des prévisions financières (DEPF) relevant du ministère de l’Economie, des finances et de la réforme de l’administration.Ces échangesreprésentent environ 6,9% de la valeur totale des échanges extérieurs du Maroccontre

© Présenté par

Maroc-Afrique

La valeur globale des échanges commerciaux du Maroc avec les pays d’Afrique a progressé, durant la période 2000-2019, de 9,5% en moyenne annuelle pour s’établir à près de 39,6 milliards de dirhams (MMDH) en 2019, selon la Direction des études et des prévisions financières (DEPF) relevant du ministère de l’Economie, des finances et de la réforme de l’administration.

Ces échangesreprésentent environ 6,9% de la valeur totale des échanges extérieurs du Maroccontre 4,3% en 2000, fait savoir la DEPF dans un «Policy Africa» sur lesprofils des économies africaines. Et de souligner: «Les échanges commerciaux duMaroc avec ses partenaires africains ont enregistré une progressionencourageante sur les deux dernières décennies, reflétant les efforts consentispar le Royaume en matière de diversification de ses relations commerciales».

Les exportationsmarocaines à destination du continent africain ont, quant à elles, augmenté de11% en moyenne annuelle à 21,6 MMDH en 2019, représentant 7,7% des exportationstotales du Maroc contre 3,7% en 2000, précise la même source. Elles sont constituées essentiellement dedemi-produits (31,5% en 2019), de produits alimentaires, boissons et tabacs(28,5%), de produits finis de consommation (16,9%), de produits finisd’équipement industriel (14,1%) et de produits d’énergie et lubrifiants (4,5%).

De leur côté,les importations ont affiché une hausse de 9% en moyenne annuelle à 17,9 MMDHen 2019, soit 3,6% du total des importations du Maroc contre 4,6% en 2000,indique ce «Policy Africa».

Leur structuremontre le poids importants des achats de produits énergétiques (38,6% en 2019),suivis de produits alimentaires, boissons et tabacs (18,2%), des demi-produits(17,6%) et de produits finis de consommation (16,1%).

«Le Maroc n’acessé depuis son indépendance de réaffirme sa vocation africaine en plaçant lecontinent au rang de ses priorités stratégiques. Le Royaume a œuvré activementen faveur du renforcement de ses liens de coopération avec les pays de soncontinent, à travers la consolidation de ses relations politiques et ladiversification des partenariats dans une multitude de domaines d’intérêtcommun», relève la DEPF. Au cours des deux dernières décennies, cette vocationafricaine a pris une ampleur particulière, puisqu’elle s’inscrit dans le cadred’une vision globale et intégrée, portée par les principes de la coopérationsud-sud et menée selon une démarche «gagnant-gagnant», poursuit-elle.

Et de soutenir: «Acet égard, la stratégie économique déployée par le Maroc en direction despartenaires de son continent, ambitionne d’ériger le Royaume en hub régional,au service du co-développement dans des domaines d’intérêt commun(développement humain, sécurité alimentaire, infrastructures, développementfinancier, énergies renouvelables, etc)».

5,4 MMDHd’investissements marocains en 2019

Lesinvestissements marocains sur le continent africain sont passés de 907 millionsde dirhams (MDH) en 2007 à 5,4 milliards de dirhams (MMDH) en 2019, selon la Directiondes études et des prévisions financières (DEPF) relevant du ministère del’Economie, des finances et de la réforme de l’administration.

Constitués essentiellement d’investissements directs en Afrique subsaharienne,ces investissements représentent 47% du total des investissements directsétrangers (IDE) marocains, précise la DEPF dans un « Policy Africa »sur les profils des économies africaines.

Les IDE marocains dans la région fluctuent d’une année à l’autre, mais leurpart reste toujours élevée dans le total, représentant jusqu’à 92,2% des fluxd’IDE sortants en 2010, relève la même source.

Le Maroc est présent en Afrique subsaharienne, première destination de ses IDEen Afrique, dans plus que 14 pays dont la Côte d’Ivoire (13%) le Tchad (12%),le Sénégal (9%), le Madagascar (7%), le Cameroun (4%) et l’Ile Maurice (3%),fait savoir la DEPF.

DEPF : Hausse des échanges commerciaux entre 2000-2019