Basket – NBA : Evan Fournier revient sur son transfert à Boston

fournierevanadaptboston © Panoramic fournierevanadaptboston

Si Evan Fournier n'a pas réussi à marquer pour son premier match avec Boston, il a évoqué ses objectifs lors d'un point presse organisé avant le match joué lundi face à New Orleans (109-115). Après sept ans à Orlando, le Français entame son adaptation chez les Celtics.

Cinq jours après la trade deadline et l'officialisation de sa venue à Boston, Evan Fournier a pu faire ses grands débuts avec les Celtics. Ce lundi soir, il s'est installé dans le vestiaire domicile du TD Garden pour la première fois de sa carrière. Avant de jouer 33 minutes sous le mythique uniforme vert des C's contre New Orleans (109-115), le Français a pris quelques minutes pour se confier à la presse. Il est notamment revenu sur les nombreuses rumeurs qui ont entouré sa situation depuis plusieurs semaines et ses débuts repoussés dans le Massachusetts à cause du protocole sanitaire. « Ces dernières semaines, je me concentrais uniquement sur le fait d'aider le Magic à gagner des matchs en jouant un basket de haut niveau et en faisant abstraction de ce qui se disait. J'ai fait quelques bons matchs qui prouvent que je me concentrais uniquement sur le basket et pas sur les rumeurs. Ca ne sert à rien de gaspiller de l'énergie sur ce que l'on ne contrôle pas. Tant que j'étais un joueur du Magic, je ne faisais pas attention aux infos transferts mais quand c'est devenu officiel, j'étais très excité. C'était quand même un petit choc. Vous ne savez jamais si le trade va se faire, même quand il y a des rumeurs » a expliqué Evan Fournier. Il est aussi revenu sur les raisons qui ont reporté ses débuts avec sa nouvelle équipe. « Je faisais mes tests PCR quotidiens mais le jour du match contre OKC, j'ai eu un test positif donc j'ai du suivre le protocole en faisant plus de tests. Tous les résultats étaient négatifs. Hier encore, le test était négatif. Le docteur m'a dit que le niveau de positivité du premier test était faible donc que c'était probablement un faux-positif. Je suis content que ça soit passé, ce n'était pas le meilleur moment pour ça. »

« Je vais être moi-même »

Le nouveau numéro 94 de l'effectif dirigé par Brad Stevens travaille pour s'intégrer à sa nouvelle équipe. Alors qu'il n'avait pas eu à le faire depuis sept ans et son arrivée à Orlando, l'arrière cherche à s'adapter à ses nouveaux coéquipiers en étant conscient de ce qu'il peut apporter à sa nouvelle franchise. « Je pense qu'un de mes atouts est de pouvoir faire plein de choses. Il faudra vraiment voir comment ça se passe avec les autres gars. J'apprends les systèmes et je vais essayer d'être moi-même en m'adaptant évidemment à ce que mes coéquipiers vont faire sur le terrain » . En-dehors des parquets, Evan Fournier a déjà fait ce qu'il fallait pour s'intégrer en appelant Vincent Poirier. « La première chose que j'ai faite a été de l'appeler mais c'était plus pour parler de la ville et des fans et il n'a dit que des choses positives » a reconnu le Francilien. A Boston, l'ambition est de gagner au plus vite pour retrouver le statut qui doit être le sien : un prétendant au titre classé dans le top 4 de la Conférence Est. Aujourd'hui, malgré un contrat qui se termine durant l'été, c'est sur cet objectif que se concentre l'attention d'Evan Fournier. « Je me concentre sur l'apprentissage des systèmes et comment jouer avec mes coéquipiers pour gagner. Je me focalise sur le moment présent pour aider l'équipe à remporter des matchs ». S'il n'y est pas arrivé lundi pour son baptême, le joueur de 28 ans aura une nouvelle occasion d'y parvenir dès mercredi face à Dallas.

Basket – NBA : Evan Fournier revient sur son transfert à Boston