Yaya Dillo et ses proches réclament justice

Yaya Dillo est un ancien rebelle, ancien ministre et parent du président Idriss Déby Itno © Thomas Coex/AFP Yaya Dillo est un ancien rebelle, ancien ministre et parent du président Idriss Déby Itno

La plainte déposée entre les mains de la justice française vise des faits de tentative d’assassinat et d’association de malfaiteurs en raison du caractère prémédité de l’opération menée par les forces de l’ordre lourdement armées, précise maître Dominique Tricaud, l’avocat de Yaya Dillo et son frère Ousmane Dillo. C’est parce que le fils de ce dernier, qui a la nationalité française, a été grièvement blessé durant l’opération qu’il a décidé de porter plainte.

Lire aussi → Yaya Dillo en fuite mais entend poursuivre son combat

La tentative d'arrestation de Yaya Dillo avait fait au moins deux morts et cinq blessées le 28 février dernier. Maître Dominique Tricaud qui représente les deux hommes revient par ailleurs sur la procédure à présent que la plainte est déposée. Selon lui "le procureur de la République a saisi une des directions du parquet de Paris qui est la session P20 et la session P20 va désigner probablement la direction centrale de la police judiciaire qui va mener une enquête."

A en croire toujours l'avocat, si la plainte a été déposée en France c'est notamment parce que l’Onu dans l’un de ses rapports dit que l’autorité judiciaire tchadienne est totalement dépendante du pouvoir exécutif. "La justice est toujours trop lente mais je pense que compte tenu de l’émotion que cela a provoqué elle devrait être relativement rapide. Il y a des témoins, des images, il est très possible que soient décernés des mandats d’arrêt contre le fils et le neveu du maréchal Déby qui dirigeaient les troupes d’élite contre le domicile de Monsieur Dillo" précise par ailleurs l'avocat.

Lire aussi →Tchad : les libertés menacées, l'Onu appelle au dialogue

Des attentes

Yaya Dillo dit espérer que la justice française traite de manière impartiale le dossier. De son côté, il a saisi le Haut-Commissariat des Nations unies aux droits de l’homme.

"Nous pensons que la saisine du Haut-Commissariat de l’Onu va permettre à la communauté internationale de saisir le dossier tchadien de manière très urgente. Pour reconnaitre que ma candidature n’a été entachée d’aucune irrégularité. Nous attendons également que la communauté internationale mène une enquête sous l’égide de l’Onu. Une enquête impartiale sur les dérives dictatoriales que le gouvernement nous a imposées le 28 février 2021. Nous pensons également que la communauté internationale va prendre ses responsabilités et agir dans le sens des droits humains" précise l'opposant.

Yaya Dillo, dont la candidature n’a pas été retenue pour la présidentielle du 11 avril prochain, espère par ailleurs que la communauté internationale fasse pression pour un report du scrutin et l’ouverture d’un dialogue.

.

Yaya Dillo et ses proches réclament justice