Le Mans : Le néo-nazi arrêté pour menaces contre la mosquée se dit «viscéralement raciste»

© Fournis par Yabiladi

Mis en examen pour «menace de commettre des crimes contre des personnes en raison de leur religion» et «détention illégale d’armes», le jeune homme néo-nazi de 24 ans a affirmé aux enquêteurs «être viscéralement raciste». Il a été interpellé après avoir menacé de s’en prendre à la mosquée du Mans. «La trace d’un projet d’attaque établi» n’a pas encore été trouvée à ce stade de l’enquête, mais les perquisitions au domicile de l’individu ont permis de saisir plusieurs cartouches et armes, dont un fusil à pompe et un fusil de chasse.

Son arrestation par le Raid est intervenue après qu’il a montré une série d’armes à un internaute d’origine arabe sur la plateforme Azar, où il affichait une croix gammée sur sa tempe et disait qu’il attaquerait la mosquée de la ville. «Beaucoup de gens vont partir avec lui», a-t-il affirmé, selon le signalement de l’utilisateur à qui il s’est adressé. Selon Europe 1, «un drame a peut-être été évité de justesse» grâce à lui.

Commissaire-divisionnaire de la police judiciaire d’Angers, Franck Hemery a en effet déclaré au média que l’internaute en question «a eu la présence d’esprit de réaliser des captures d’écran de l’individu et des armes que ce monsieur avait exhibé, ce qui a permis de rapidement lancer l’enquête avec l’aide des services de renseignement, et d’identifier l’auteur des menaces».

Le néo-nazi est déjà connu des services pour des faits de violence volontaire, de conduite sans permis et de vol à l’étalage.

Le Mans : Le néo-nazi arrêté pour menaces contre la mosquée se dit «viscéralement raciste»