La France va restituer un tableau de Gustave Klimt spolié en 1938 en Autriche

La ministre de la Culture devant le tableau «Rosiers sous les arbres», le 15 mars 2021. © AFP - ALAIN JOCARD La ministre de la Culture devant le tableau «Rosiers sous les arbres», le 15 mars 2021.

Le Musée d’Orsay va restituer Rosiers sous les arbres, un tableau du peintre autrichien Gustav Klimt, aux ayants droits de Nora Stiasny, qui en a été spoliée à Vienne en 1938. L’annonce a été faite le 15 mars dernier par la ministre de la Culture, Roselyne Bachelot.

Avec notre correspondante à Vienne,

Depuis une loi de 1998, des chercheurs travaillent dans les musées fédéraux du pays pour retracer l’origine des œuvres qui s’y trouvent et restituer celles qui doivent l’être. Le travail de certains a permis ces dernières années de retracer le parcours de Rosiers sous les arbres.

Peint vers 1905, le tableau est acheté en 1911 par le grand collectionneur juif autrichien Viktor Zuckerkandl. En 1938, il appartient à sa nièce, Nora Stiasny, qui, après l’Anschluss, est forcée de le vendre à un prix dérisoire. Elle sera finalement déportée puis assassinée et c’est donc plus de 80 ans après que ce tableau va enfin être restitué à ses ayants droits.

Une restitution qui en cache une autre

Les ayants droits de Nora Stiasny se sont déjà fait restituer un tableau de Klimt en 2001, intitulé Pommiers II. Seulement, au fil des ans, les chercheurs se sont aperçus qu’il s’agissait d’une erreur. Elle a été reconnue en 2017 par la commission de restitution autrichienne : Pommiers II n’appartenait pas à Nora Stiasny.

Ce tableau a tout simplement été confondu avec Rosiers sous les arbres. Pommiers II appartenait en réalité à la famille Lederer et aujourd’hui les ayants droits le réclament. Problème : entre-temps, ceux de Nora Stiasny ont vendu Pommiers II. Aujourd’hui, il est dans la collection de la Fondation Louis Vuitton, a confirmé cette dernière. 

Quelle solution aujourd’hui ?

L’État autrichien pourrait en théorie se retourner contre ses clients mais ne le fera sans doute pas, explique Alfred Noll, l’avocat des ayants droits de Nora Stiasny. Une autre solution devrait être privilégiée. Ces derniers souhaiteraient, selon lui, racheter ce tableau afin qu’il soit restitué aux bonnes personnes.

Cependant, les négociations n’ont, selon Alfred Noll, pas encore commencé car les ayants droits attendent d’abord de retrouver leur tableau Rosiers sous les arbres. Mais il se dit optimiste et pense qu’une solution pourra être trouvée.

► À (ré)écouter: Grand Reportage — En Autriche, restituer l’art pour rendre la mémoire

La France va restituer un tableau de Gustave Klimt spolié en 1938 en Autriche