Corée du Sud: l'envoi de tracts de propagande vers la Corée du Nord reprend

Le leader nord-coréen Kim Jong-un. © KCNA VIA KNS / AFP Le leader nord-coréen Kim Jong-un.

Des transfuges nord-coréens ont envoyé des milliers de tracts vers la Corée du Nord. Ils ont enfreint, ce faisant, une loi interdisant d'envoyer, depuis la Corée du Sud, des tracts de propagande anti-Pyongyang. 

De notre correspondant à Séoul, Nicolas Rocca

La Corée du Sud interdit depuis peu l’envoi de tracts et de documents de propagande vers la Corée du Nord, une pratique historique pénalisée depuis mars. Ce vendredi 30 avril, un groupe de transfuges nord-coréens a affirmé avoir brisé la loi, au nom de la liberté d’informer ceux qui sont restés de l’autre côté de la zone démilitarisée, un acte de défiance vis-à-vis du gouvernement sud-coréen : « Pour célébrer le 18e anniversaire de la semaine de la liberté de la Corée du Nord, nous allons apprendre la vérité à nos 20 millions de camarades au Nord à travers 500 000 tracts anti-nord-coréens ! Mettons fin à la dictature héréditaire de la famille Kim  ! »

Tract géant à la main critiquant Kim Jong-un à la main, Park Sang Hak risque jusqu’à 22 000 euros d’amendes et trois ans de prison. Il est président des Combattants pour une Corée du Nord libre. À l’aide de dix larges ballons, des tracts, mais également 500 livres et 5000 billets d’un dollar ont été envoyés par l’organisation cette semaine. Les activistes dénoncent une loi liberticide visant à séduire le voisin nord-coréen.

Pour le gouvernement, l’objectif est de garantir la sécurité des populations proches de la frontière, et pour cela, il souhaite aller plus loin et réguler les contenus multimédias envoyés par internet ou transmis grâce à des clés USB.

« Il n’y a presque pas internet en Corée du Nord, je ne vois pas l’intérêt de cette loi. Le seul effet est que les rares qui peuvent l’utiliser ne pourront plus télécharger les séries sud-coréennes et les distribuer à la population. », regrette Chong Gwang Il, qui compte bien poursuivre de se mobiliser pour informer les Nord-Coréens. À écouter de nombreux transfuges, les séries et chansons sud-coréennes sont un des rares vecteurs d’information sur le monde extérieur pour les habitants d’une Corée du Nord fermée à double tour depuis le début de la pandémie. 

Corée du Sud: l'envoi de tracts de propagande vers la Corée du Nord reprend