Ligue des champions: sans trembler, le Real écarte Liverpool et rejoint Chelsea en demi-finale

Karim Benzema © Icon Sport Karim Benzema

Pas de miracle pour Liverpool, sorti par le Real Madrid, qui défiera Chelsea en demi-finale de la Ligue des champions. Après s’être inclinés au match aller à Madrid (1-3), les Reds n’avaient pas une seconde à perdre, mercredi à Anfield (0-0). Et ils ont démarré la rencontre pied au plancher, avec une énorme occasion de Mohamed Salah dès la 2e minute. Mané a parfaitement servi l’Egyptien au point de penalty. Salah a frappé du plat du pied, pas le choix le plus judicieux, et s’est fait contrer par Thibaut Courtois. Manque de réalisme certes, mais une très bonne entrée en matière. Beaucoup plus entreprenants et agressifs qu’à l’aller, les Reds semblaient sur le bon rail.

Des occasions franches pour les Reds et pas un seul but

Mais cette action d’entrée de jeu a finalement symbolisé le match de Liverpool: un plan de jeu très offensif, des occasions franches et… pas un seul but inscrit. Les Reds ont en effet beaucoup trop gâché. A la 11e minute, James Milner a tenté sa chance d’une superbe frappe enroulée en dehors de la surface. Mais le gardien belge s’est envolé très haut pour effectuer un magnifique arrêt. En fin de première période, Mohamed Salah a à nouveau raté le cadre (41e) et Wijnaldum manquera lui aussi la cible quelques secondes plus tard (42e). Au total, Liverpool a manqué quatre très grosses occasions dans le premier acte.

Privés de ballons, les Madrilènes ne se sont pas inquiétés pour autant. Sur une de ses rares opportunités, Karim Benzema a réussi à semer la pagaille dans la défense anglaise (20e). Un festival où l’attaquant français a tout fait, du début à la fin: récupérer le ballon dans les pieds de Nathaniel Phillips, effacer Kabak par un crochet, avant de tenter de centrer. Il sera finalement contré et le ballon trouvera le poteau d’Alison.

Les Reds ont entamé la deuxième mi-temps comme ils avaient débuté la rencontre: avec une grosse occasion. Cette fois, c’est Wijnaldum qui a trouvé Firmino, d’un centre puissant. L’attaquant a contrôlé dans la surface, mais a trouvé sur sa route Thibaut Courtois.

Une leçon de sérénité du Real

A l’heure de jeu, Jurgen Klopp a pris des risques en faisant deux changements stratégique: Diogo Jota a remplacé Ozan Kabak et James Milner est sorti au profit de Thiago Alcantara. Les Reds ont continué à monopoliser le ballon, mais n’ont pas su l’exploiter, bloqués par une défense madrilène bien en place. Rien y a fait. Liverpool a continué de tenter sa chance, sans jamais ouvrir le score. Et a fini par baisser les bras.

Le Real a de son côté donné une grande leçon de sérénité, en faisant circuler le ballon dans le calme et en laissant Liverpool se casser les dents, tantôt sur une défense compacte, tantôt sur un Thibaut Courtois en feu. Les Madrilènes ont même eu l’occasion d’ouvrir le score (65e). Mais face à un Vinicius, lancé plein fer face à lui, Alisson a réalisé une sortie autoritaire. Double parade même pour le gardien brésilien, qui plongera dans les pieds de Benzema pour stopper l'action.

En gâchant de trop nombreuses occasions, Liverpool n’a pas réussi son come back et est éliminé en quart de finale. Les Madrilènes valident eux leur ticket pour les demi-finales de Ligue des champions, où ils retrouveront Chelsea.

Ligue des champions: sans trembler, le Real écarte Liverpool et rejoint Chelsea en demi-finale