En Syrie, l’ampleur de la pandémie de Covid-19 reste une grande inconnue

Les nouveaux cas de Covid se multiplient alors que le système de santé est à terre après 10 années de guerre. © AFP - DELIL SOULEIMAN Les nouveaux cas de Covid se multiplient alors que le système de santé est à terre après 10 années de guerre.

Quelle est l'ampleur de la pandémie en Syrie? Difficile d'apporter une réponse claire dans un pays en guerre et qui vit sous la coupe de Bachar el-Assad. Le dirigeant syrien, qui a longtemps minimisé la pandémie de Covid-19, aurait d'ailleurs contracté le virus la semaine passée. Seule certitude : les nouveaux cas de Covid se multiplient, alors que le système de santé est à terre après 10 années de conflit.

Avec notre correspondant à Genève,   Jérémie Lanche

Officiellement, la Syrie n'a enregistré que 46 000 contaminations au Covid-19 pour environ 2 000 décès en un an. Un chiffre largement sous-évalué, de l'aveu même de la représentante de l'OMS sur place, le docteur Akjemal Mgtymova.

« Le virus ne se comporte pas différemment en Syrie, assure-t-elle. À Damas, il n'y a plus aucun lit en soins intensifs. Le nombre de nouveaux cas de Covid a augmenté de 42% en une semaine. C'est la preuve que l'épidémie est en train de progresser rapidement. »

La situation est particulièrement dramatique dans le nord-ouest sous contrôle rebelle. Les rares hôpitaux qui pourraient traiter les patients Covid sont pris pour cibles par le régime. Six personnes sont mortes ce dimanche dans le bombardement d'un hôpital près d'Alep.

Mahmoud Daher est le chef du bureau de l'OMS à la frontière turco-syrienne : « Chaque mois, cet hôpital fournissait 5 700 consultations, 375 admissions et 160 opérations chirurgicales lourdes à la population de la région, explique-t-il. Il est maintenant complètement à l'arrêt et le personnel et les patients ont dû l'évacuer ».

La Syrie devrait recevoir plus d'un million de doses de vaccins par le biais du programme Covax de l'OMS. Insuffisant pour vacciner une population estimée à près de 20 millions de personnes.

En Syrie, l’ampleur de la pandémie de Covid-19 reste une grande inconnue