Hospitalisation de Ghali en Espagne : Le Polisario irrité par la réaction du Maroc

© Fournis par Yabiladi

La réaction du Maroc contre l’accueil, par l’Espagne, du chef du Polisario pour recevoir des soins a provoqué des grincements de dents à Tindouf. Dimanche, son «ministère des affaires étrangères» a ainsi publié un communiqué dans lequel le front reproche au Maroc de «se réjouir» de l’hospitalisation de Brahim Ghali et en «profiter» pour «offenser le peuple sahraoui et de ses symboles nationaux, même dans des questions purement humanitaires».

Dans son communiqué, le mouvement séparatiste critique «la calomnie insultante et le recours à l'utilisation des questions humanitaires dans le chantage, adoptés par Rabat comme approche politique constante dans ses relations avec ses voisins». Il tente aussi de blanchir Brahim Ghali des accusations planant sur lui en Espagne, en fustigeant «le recours aux bureaux de renseignement marocains à l'étranger transformés en "organisations non gouvernementales" pour dénaturer la juste lutte du peuple sahraoui».

Aux accusations de crimes contre l’humanité qui risquent de coûter la libérté à son secrétaire général, le Polisario accuse à son tour le Maroc d’«oppression, extermination, injustice et appauvrissement» des Sahraouis. Pour le Front, la communauté internationale et l'Union européenne sont appelées à «mettre fin à l'impunité persistante du régime marocain» et à «le tenir responsable pour les crimes qu'il commet quotidiennement contre le peuple sahraoui sans défense sous occupation».  

Dimanche, le Maroc a officiellement déploré «l'attitude de l’Espagne qui accueille sur son territoire le dénommé Brahim Ghali, chef des milices séparatistes du "polisario", poursuivi pour des crimes de guerre sérieux et des atteintes graves aux droits de l’homme». «Le Maroc exprime ainsi sa déception à l’égard de cet acte contraire à l’esprit de partenariat et de bon voisinage et qui concerne une question fondamentale pour le peuple marocain», a indiqué la diplomatie marocaine. Samedi, le ministère marocain des Affaires étrangères a convoqué l'ambassadeur d'Espagne à Rabat, Ricardo Díez-Hochleitner.

Hospitalisation de Ghali en Espagne : Le Polisario irrité par la réaction du Maroc