"Il y a trop de laisser-aller au PSG", tacle Adil Rami

Neymar lors de Montpellier-PSG © Icon Sport Neymar lors de Montpellier-PSG

Le match Montpellier-PSG de mercredi soir en Coupe de France a encore été l'occasion d'observer quelques mauvais comportements chez les Parisiens, notamment du côté de Neymar. Pour Adil Rami, le club de la capitale n'est pas assez strict avec ses joueurs.

De la nervosité contre Manchester City, de la nervosité contre Rennes, et de la nervosité, encore, contre Montpellier. En cette fin de saison, pas un match ou presque ne se passe sans que des joueurs du PSG ne perdent leur sang-froid. C'est notamment le cas de Neymar.

Expulsé face à Lille le mois dernier en championnat, le Brésilien a réussi à prendre un carton jaune ce mercredi pour une faute évitable sur Téji Savanier alors qu'il n'était entré en jeu qu'à la 86e. Un jaune qui pourrait - devrait - le priver de la finale de la Coupe de France la semaine prochaine, et qui exaspère Adil Rami.


"On a l’impression que quand t'arrives au PSG, tu prends ton oseille, et tu fais ce que tu veux"

Présent dans Top of the Foot ce jeudi sur RMC, le champion du monde a pointé le comportement du Brésilien, ou plus exactement celui du Paris Saint-Germain, qui semble ne jamais le recadrer.

"Tu es une équipe, tu es le PSG, tu dois gérer tes joueurs, estime l'ancien défenseur marseillais. Je trouve qu’il y a trop de laisser-aller, trop de cartons injustifiés. Je ne sais pas s’ils ont un système d’amendes en interne, nous à l’OM on en avait un pour les cartons qui ne servaient à rien. Mais on a l’impression que quand t'arrives au PSG, tu prends ton oseille, et tu fais ce que tu veux."

En revanche, Rami n'a pas du tout été dérangé par les déclarations d'après-match de Kylian Mbappé, qui a plus ou moins minimisé la performance du LOSC en Ligue 1. "Paris, c’est un petit peu tout et n’importe quoi au niveau du comportement, observe-t-il. Je ne mets pas dedans Kylian, qui fait attention je trouve. Mais il y a trop de détails qui montrent que Paris, ce n’est pas carré. C’est plus ça qui me dérange que le discours de Kylian (sur Lille) qui ne m’a pas plus choqué que ça, qui est un discours de compétiteur."

"Il y a trop de laisser-aller au PSG", tacle Adil Rami