Un test positif erroné a retardé les débuts, manqués, de Fournier avec Boston

© Panoramic

Evan Fournier, transféré jeudi dernier d'Orlando à Boston, a expliqué lundi que ses débuts avec les Celtics ont été retardés par un test positif erroné pour le Covid-19, juste avant de connaître une première difficile, avec zéro point et défaite contre La Nouvelle-Orléans. «Je devais faire mes débuts samedi contre Oklahoma City, mais j'ai été testé positif juste avant. J'ai encore été testé plusieurs fois et à chaque fois, c'est revenu négatif. Un docteur m'a dit que cela pouvait arriver. Donc ce n'était pas simple, mais je suis heureux que ce soit fini et prêt à jouer», a déclaré l'arrière français lors d'un court point presse virtuel avant ce match.

Et pour ses premiers pas sous le maillot des C's, il a passé une soirée affreuse, puisqu'il a manqué ses dix shoots en sortie de banc. Très loin de sa moyenne à presque 20 points par match, censée faire de lui la troisième arme offensive potentielle de l'équipe, après les deux All-Stars Jayson Tatum et Jaylen Brown. Fournier, qui a joué 33 minutes, s'est néanmoins battu en défense (2 interception, 2 contres, 2 rebonds), mais Boston s'est incliné contre les Pelicans (115-109).

Evoquant son transfert quelques heures plus tôt, Fournier a avoué que «cela a été un peu un choc, car je viens de passer sept ans à Orlando. Et malgré les rumeurs, on ne sait jamais vraiment si cela va se produire ou non». «Mais une fois que les choses s'installent, on réfléchit à sa situation et je pense que là c'est une grande opportunité pour moi», a-t-il ajouté.

S'il finit la saison avec Boston, un des habitués aux premiers rôles dans la conférence Est, Fournier sera un agent libre à son issue. Mais le manager général du club, Danny Ainge, a exprimé son optimisme quant à le conserver avec un nouveau contrat. «Moi aussi évidemment. Mais là n'est pas ma priorité actuelle. Je préfère me concentrer sur mon adaptation dans ma nouvelle équipe, sur la nécessité d'apprendre à jouer avec mes nouveaux coéquipiers et de gagner des matches.»

Un test positif erroné a retardé les débuts, manqués, de Fournier avec Boston