La CGEM «fortement mobilisée»

La Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) est « fortement mobilisée » en faveur du chantier de généralisation de la protection sociale, cette « nouvelle contractualisation sociale voulue par Sa Majesté le Roi », a affirmé son président, Chakib Alj.« La CGEM, dans le cadre de sesresponsabilités, est fortement mobilisée et engagée dans cette nouvellecontractualisation sociale, qui constitue une révolution sociale et sociétalevoulue » par le Souverain, a

© Présenté par

La Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) est « fortement mobilisée » en faveur du chantier de généralisation de la protection sociale, cette « nouvelle contractualisation sociale voulue par Sa Majesté le Roi », a affirmé son président, Chakib Alj.

« La CGEM, dans le cadre de sesresponsabilités, est fortement mobilisée et engagée dans cette nouvellecontractualisation sociale, qui constitue une révolution sociale et sociétalevoulue » par le Souverain, a déclaré M. Alj à la MAP.

Ce chantier royal, dont le budget s’élèveà 51 milliards de dirhams (MMDH) par an, est aussi un levier pour l’intégrationdu secteur informel dans le tissu économique national, de manière à préserverles droits et la dignité des citoyens les plus vulnérables, a-t-il relevé.

Le président de la CGEM a dans ce contextesouligné que les premières conventions signées devant SM le Roi, à l’occasiondu lancement de ce grand projet sociétal, « visent à relever le défi de lagénéralisation de la protection sociale à tous les citoyens ».

Il représente aussi, a-t-il dit, uneinflexion importante pour un développement équilibré et une justice sociale etterritoriale en parfaite harmonie avec la vision du Souverain relative aunouveau modèle de développement économique et social.

SM le Roi Mohammed VI a présidé, mercredi,la cérémonie de lancement de la mise en œuvre du projet de généralisation de laprotection sociale et de signature des premières conventions y afférentes.

Ce chantier bénéficiera dans un premiertemps aux agriculteurs, artisans et professionnels de l’artisanat, auxcommerçants, professionnels et prestataires indépendants soumis au régime decontribution professionnelle unique (CPU), au régime de l’auto-entrepreneur ouau régime de la comptabilité.

Il devra s’étendre, dans un second temps,à d’autres catégories dans la perspective de la généralisation effective de laprotection sociale à tous les citoyens.

La CGEM «fortement mobilisée»