Dola Indidis: l’avocat kényan qui avait poursuivi Israël et l’Italie pour avoir tué Jésus (vidéo)

Killing-jesus-741×486 © Fournis par AfrikMag Killing-jesus-741×486

En 2013, un avocat kényan a cherché à obtenir justice pour Jésus-Christ, en faisant valoir que le procès et la crucifixion de Jésus, il y a plus de 2 000 ans, étaient illégaux. Dola Indidis, ancien porte-parole de l’appareil judiciaire kényan, a demandé à la Cour internationale de justice, basée à La Haye, d’annuler la condamnation et la peine de mort de Jésus.

Il a désigné les accusés, dont Ponce Pilate, le roi Hérode, l’ancien empereur de Rome, ainsi que les États d’Israël et d’Italie, dans la plainte qu’il a déposée auprès de la CIC, ont rapporté les médias kenyans.

« J’ai déposé l’affaire car il est de mon devoir de défendre la dignité de Jésus et je me suis adressé à la CIC pour demander justice pour l’homme de Nazareth », a déclaré Indidis à Standard Media. « Ses poursuites sélectives et malveillantes ont violé ses droits fondamentaux par le biais d’une faute judiciaire, d’un abus de pouvoir, d’un parti pris et de préjugés ».

Selon le Nouveau Testament, les autorités juives ont arrêté Jésus-Christ pour blasphème après qu’il a accompli des miracles et affirmé être le fils de Dieu. Jésus a été amené à Ponce Pilate, alors gouverneur romain de Judée. Pilate a déclaré aux autorités juives qu’il n’était pas compétent pour entendre l’affaire et l’a envoyé au roi Hérode. Hérode a renvoyé Jésus à Pilate.

Dola Indidis: l’avocat kényan qui avait poursuivi Israël et l’Italie pour avoir tué Jésus (vidéo)