Des projets de recherche portés par l’UM6P et l’UCA

Retenus dans le cadre du Programme « FOSC »Des projets de recherche portés par l’Université Cadi Ayyad (UCA) de Marrakech et l’Université Mohammed VI Polytechnique (UM6P) à Benguérir (province de Rehamna) vont bénéficier de financement dans le cadre de l’appel à projets lancé par le Programme Européen de Recherche « FOSC ».Ces projets impliquant 04 équipes appartenant à l’Université Cadi Ayyad et 02 équipes de l’UM6P, ont été retenus après un appel à projets

© Présenté par

Retenus dans le cadre du Programme « FOSC »

Des projets de recherche portés par l’Université Cadi Ayyad (UCA) de Marrakech et l’Université Mohammed VI Polytechnique (UM6P) à Benguérir (province de Rehamna) vont bénéficier de financement dans le cadre de l’appel à projets lancé par le Programme Européen de Recherche « FOSC ».

Ces projets impliquant 04 équipes appartenant à l’Université Cadi Ayyad et 02 équipes de l’UM6P, ont été retenus après un appel à projets lancé par ledit Programme, indique un communiqué de l’UCA de Marrakech.

Cet appel couvre les 4 thématiques de l’évaluation des risques liés au changement climatique pour les chaînes de valeur alimentaires, y compris les impacts sur les producteurs, les prix, la disponibilité, la qualité, le commerce international et la sécurité alimentaire, ainsi que les changements de comportement des consommateurs qui en résultent, et la promotion du déploiement de technologies innovantes pour mettre en place des chaînes de valeur alimentaires durables et résilientes, influencées par l’évolution des besoins et des modèles alimentaires, et pour améliorer l’efficacité des intrants et des produits des systèmes alimentaires.

Il s’agit aussi de l’amélioration de la résilience et la réduction de la volatilité de la production agroalimentaire et des marchés des produits alimentaires, afin d’améliorer durablement la sécurité alimentaire dans le contexte de variation climatique et enfin la réduction des pertes alimentaires liées au changement climatique notamment, par de nouvelles approches pour valoriser les flux secondaires et réduire le gaspillage alimentaire, explique la même source.

Pour rappel, 07 projets portés par des établissements d’enseignement supérieur marocains ont été retenus dans le cadre du programme « FOSC » sur 17 projets impliquant 12 équipes de recherche marocaines.

Avec ce résultat, le Maroc se hisse, désormais, au 3éme rang, sur un total de 21 pays, en termes de projets de recherche retenus pour financement, après l’Allemagne et le Kenya, se félicite la même source, faisant savoir que le programme « FOSC » a alloué 14,2 millions d’euros pour le financement des 17 projets retenus.

Il est à souligner que le ministère de l’Education Nationale, de la Formation Professionnelle, de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique – Département de l’enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique-, s’est associé au consortium du projet européen « FOSC », composé des Pays d’Europe, d’Afrique et de l’Amérique Latine, pour l’appel à projets conjoint et ce, dans l’objectif de renforcer la coopération scientifique et technologique dans le domaine des systèmes alimentaires et climat, lit-on dans le communiqué. Cet appel à projets vise à financer des projets de recherche collaboratifs transcontinentaux portant sur les interactions entre les systèmes alimentaires et le changement climatique, conclut la même source.

Des projets de recherche portés par l’UM6P et l’UCA