L'infectiologue Karine Lacombe : sa fille Ysatis se confie pour la première fois

L'infectiologue Karine Lacombe : sa fille Ysatis se confie pour la première fois © VAN DER HASSELT/POOL/SIPA L'infectiologue Karine Lacombe : sa fille Ysatis se confie pour la première fois

Karine Lacombe a reçu chez elle Le Parisien. Une fois à la maison, l’infectiologue redevient une mère de famille presque comme les autres, selon l’article dans lequel sa fille aînée Ysatis témoigne pour la première fois. L’étudiante en médecine de 23 ans « n’hésite pas » à la « ramener sur terre ».

« Il faut d'autres mesures ! » Le 24 mars dernier, l’appel de l’infectiologue Karine Lacombe était très clair dans les colonnes du Parisien. C’est dans le même journal que la star malgré elle du Covid-19 s’est confiée de façon plus intime deux jours plus tard. La cheffe du service des maladies infectieuses de l’hôpital Saint-Antoine à Paris a reçu une journaliste du quotidien chez elle à Fontenay-sous-Bois, dans le Val-de-Marne. Elle l’a accueillie en pyjama, ayant oublié ce rendez-vous noyé dans un planning surchargé. Elle est allée coucher Mila, sa fille de 8 ans, avant d’enfiler un jean et une tunique et de répondre aux questions. Car quand Karine Lacombe rentre à la maison après une journée de plus à la lutter contre le coronavirus, c’est un autre travail qui commence, celui de mère de famille. Malgré le travail harassant qu’elle a depuis un an, pas question pour elle de délaisser ses trois enfants nés de trois pères différents. « Elle ne dit jamais qu'elle n'en peut plus mais elle est capable de dire qu'elle est fatiguée », reconnaît dans Le Parisien sa fille aînée Ysatis.

L'infectiologue Karine Lacombe : sa fille Ysatis se confie pour la première fois