Après le départ d’Iglesias, le gouvernement Sanchez prépare le sommet reporté avec le Maroc

© Fournis par Yabiladi

En attendant une annonce officielle pour la date de la prochaine réunion de haut niveau entre le Maroc et l’Espagne, six ministres ibériques ont décidé d’intensifier les contacts avec leurs homologues marocains. Ce vendredi connait le lancement d’une série de rencontres virtuelles, et ce par des entretiens entre les ministres de l’Industrie et du Commerce des deux pays, révèle l’agence Europa Press.

Cet élan doit se poursuivre la semaine prochaine. Le mercredi 21 avril, le titulaire du maroquin des Transports discutera avec Abdelkader Amara des perspectives de coopération dans le secteur. Les 28 et 29 avril, c’est au tour des ministres de l’Enseignement et de la Transition écologique d’aborder des sujets d’intérêt commun.

Ce round de contacts se terminera par des discussions, prévues le 5 mai, entre les chefs des départements de l’Agriculture. Des entretiens sont également annoncés entre les ministres de la Culture, mais aucune date n’a été communiquée, précise Europa Press. «Tous ces contacts, soulignent des sources diplomatiques (espagnoles), montrent que la relation continue d'être étroite et continue et qu'il n'y a aucun facteur structurel ou concret qui empêche la tenue du sommet bilatéral une fois que la situation actuelle changera (la pandémie du Covid-19, ndlr)», conclut le même média. Pour mémoire la crise sanitaire a été présentée comme responsable du report du sommet du 17 décembre à Rabat.

Cette série de rendez-vous entre ministres interviennent un mois après la démission du Pablo Iglesias du gouvernement de coalition de gauche. Pour mémoire, des milieux de la droite plurielle en Espagne avaient pointé du doigt les positions du chef du Podemos en faveur du Polisario comme principale cause du report du sommet.

Après le départ d’Iglesias, le gouvernement Sanchez prépare le sommet reporté avec le Maroc