Togo: du poisson impropre à la consommation trouvé dans les marchés

Une vendeuse de poissons au marché d'Adidogomé Assiyeye à Lomé, capitale du Togo. (Illustration). © AFP Une vendeuse de poissons au marché d'Adidogomé Assiyeye à Lomé, capitale du Togo. (Illustration).

Plusieurs poissons ont été retrouvés morts sur les côtes ghanéennes, ces derniers jours, dont on ignore la cause. Au Togo voisin, ces poissons se retrouvent sur le marché dans certaines villes proches de la frontière. Les premiers récupérés sont pour l’instant saisis et détruits.

Avec notre correspondant à Lomé, Peter Sasou Dogbé

Ce sont des chairs de dauphins et de thons fumés découpés comme de la viande de gibier qui sont vendues sur le marché de Kpalimé, au sud-ouest, à 126 Km de la capitale, Lomé. Missahoe, à 15 km de la ville, est une frontière poreuse avec le Ghana d’où ces poissons ont traversé la frontière.

« Stocks avoisinant les 10 kg »

« D’après nos investigations, des stocks avoisinant les 10 kg de ce poisson fumé ont été saisis par le Service vétérinaire et détruits immédiatement », nous indique Agbeneva komlan Alovo, de la Direction préfectorale de L’élevage et du développement rural de Kloto.

La situation est prise au sérieux. Dans la région de Kloto et ses environs, l’alerte est au maximum pour procéder à la saisie de cette viande, avant qu’elle ne tombe dans les casseroles familiales. Sa consommation pourrait avoir des effets sur la santé.

S'abstenir de consommer ce poisson

Le ministre de l’Agriculture, de l’élevage et du développement rural rappelle, dans un communiqué, que les causes de la mortalité massive de ces poissons étant inconnue, il faut s’abstenir de leur consommation. La patrouille des services vétérinaires se poursuit, en ce moment, le long de la frontière ouest du Togo.

Togo: du poisson impropre à la consommation trouvé dans les marchés