"C'était violent" : Linda Hardy s'est beaucoup privée lorsqu'elle était mannequin

"C'était violent" : Linda Hardy s'est beaucoup privée lorsqu'elle était mannequin © Romuald Meigneux / Bestimage "C'était violent" : Linda Hardy s'est beaucoup privée lorsqu'elle était mannequin

Élue Miss France 1992, Linda Hardy est aujourd'hui l'une des têtes d'affiche de la série Demain nous appartient sur TF1. Avant cela, la comédienne de 47 ans était mannequin. Elle se souvient de cette époque et notamment des nombreuses privations qu'elle s'infligeait.

Il y a quelque temps, Linda Hardy revenait sur son idylle avec Johnny Hallyday, dans les années 1990. Une histoire d'amour d'un mois et demi qui l'a marquée, même si elle fut, selon ses dires, "une histoire parmi tant d'autres". Miss France 1992, Linda Hardy a été propulsée sur la scène médiatique en devenant reine de beauté puis elle a fréquenté les podiums en menant une carrière de mannequin pendant quelques années.

De cette époque, Linda Hardy se souvient s'être beaucoup privée. Dans les colonnes d'Ici Paris, l'actrice que l'on retrouve dans Demain nous appartient raconte : "Quand j'étais mannequin, j'étais en permanence dans la privation. C'était très violent." Aujourd'hui, celle que l'on retrouvait également dans Tout le monde en parle aux côtés de Thierry Ardisson assure ne plus être du tout dans "cet état d'esprit". Linda Hardy reconnaît en plus être plutôt "gourmande". Ce qui a dû rendre son expérience dans le mannequinat d'autant plus violente.

© Fournis par Gala Linda Hardy, Miss France 1992, le soir de l'élection le 30 décembre 1991 Bestimage

Son confinement avec son fils Andréa

Dans le magazine, l'ancienne Miss France révèle quelques uns de ses secrets détox pour garder la ligne même quand on a passé 45 ans. Cette adepte de différents sports, à l'instar du yoga et du pilates, donnait d'ailleurs des cours de sport sur Instagram, lors du premier confinement. Dans son appartement parisien, Linda Hardy était confiné avec son fils Andréa, âgé de 10 ans, qu'elle a en garde alternée. "Son père habite à côté de chez nous, à Paris, ce qui est très pratique, confiait-elle dans les colonnes de Gala. Andréa passe quatre jours chez moi, puis quatre jours chez lui. Il est très content, et moi aussi car je trouve important qu’il puisse continuer à profiter de ses deux parents".

"C'était violent" : Linda Hardy s'est beaucoup privée lorsqu'elle était mannequin