Covid-19: la Syrie reçoit ses premiers vaccins du programme Covax

Le personnel de l'OMS vérifie un chargement de vaccins anti-Covid à Jdaydet Yabous, près du poste frontière entre la Syrie et le Liban, en Syrie, le 21 avril 2021. © via REUTERS - Rami Nader/UNICEF Le personnel de l'OMS vérifie un chargement de vaccins anti-Covid à Jdaydet Yabous, près du poste frontière entre la Syrie et le Liban, en Syrie, le 21 avril 2021.

La Syrie a reçu ses premiers vaccins contre le coronavirus dans le cadre de l’initiative Covax permettant la distribution de vaccins partout dans le monde. 203 000 doses livrées ce jeudi dans la province de Damas et près de 54 000 la veille dans le nord-ouest de la Syrie. La campagne de vaccination va pouvoir commencer.

Officiellement, un peu plus de 50 000 personnes ont contracté le coronavirus en Syrie. Mais les acteurs de santé savent ces chiffres sous-estimés.

Hakan Bilgin est le président de Médecins du monde Turquie, une ONG présente à Idleb et Afrin, dans le nord-ouest de la Syrie : « Nous voyons dans nos centres de plus en plus de cas liés au Covid, explique-t-il. Beaucoup plus de personnes qui ont des symptômes de pneumonie, des problèmes respiratoires. Donc nous remarquons qu’il y a des signes avant-coureurs très importants au niveau médical sur Idleb et sur Afrin. » Médecins du monde a décidé de renforcer ses capacités de dépistage sur place. 

À lire aussi : Covid-19: l’initiative Covax à la recherche de financement pour plus de vaccins

Les 53 800 doses reçues mercredi pour cette partie du pays sont donc peu, mais c’est un début, salue Yasser Najeib, directeur du Comité technique du groupe syrien d’immunisation. Ce consortium d’ONG mène des programmes de vaccination dans le nord-ouest syrien depuis 2017. C’est lui qui a reçu les vaccins de Covax et qui va mener cette campagne dans les 93 structures qu’il a créé au fil des ans.

« Dans chaque centre de vaccination nous avons des réfrigérateurs pour stocker les vaccins. Nous allons utiliser ces réfrigérateurs pour stocker aussi les vaccins contre le Covid-19, indique Yasser Najeib. Mais nous avons désigné de nouveaux infirmiers qui vont recevoir une formation spécifique. »

Les personnels de santé devraient être les premiers bénéficiaires de ces vaccins. Le rythme de la campagne de vaccination dépendra ensuite des prochaines livraisons de Covax.

Et dans la région d'Idleb où les combats se poursuivent et où des groupes rebelles contrôlent toujours des pans entiers du territoire l'arrivée des vaccins suscite l'espoir pour la population.

À lire aussi : Syrie: «Presque 60% de la population se demande comment elle se nourrira demain»

Covid-19: la Syrie reçoit ses premiers vaccins du programme Covax