Venezuela: six cadres de la filiale américaine Citgo purgeront la fin de leur peine à domicile

Le ministre des Affaires étrangères vénézuelien Jorge Arreaza lors d'une conférence de presse sur le sort des six cadres de Citgo détenus au Venezuela le 16 janvier 2021. © AP - Matias Delacroix Le ministre des Affaires étrangères vénézuelien Jorge Arreaza lors d'une conférence de presse sur le sort des six cadres de Citgo détenus au Venezuela le 16 janvier 2021.

Au Venezuela, six anciens cadres de Citgo, la filiale américaine de la compagnie pétrolière d'État du Venezuela, sont sortis de prison. Ils purgent désormais leur peine à domicile. Une mesure inattendue, considérée comme un geste du gouvernement de Nicolas Maduro envers les États-Unis.

 

Ces cadres, qui pour beaucoup ont la double nationalité, avaient été condamnés en 2020 à des peines de 8 à 13 ans de prison pour corruption, dans un contexte de grande tension entre le Venezuela et les États-Unis. Washington a plusieurs fois réclamé la libération de l'ancien patron et des anciens vice-présidents de cette filiale de PDVSA, dont le siège est aux Texas. 

Cinq d'entre eux ont la double nationalité, le sixième est un Vénézuélien qui vit aux États-Unis. Tous avaient été appelés à Caracas pour une réunion en 2017 et sont détenus depuis. Sortis de prison en 2019, ils avaient été réincarcérés en 2020, lorsque l'ancien président Donald Trump a reçu l'opposant Juan Guaido à la Maison Blanche. 

Alors cette annonce vendredi de leur transfert a créé la surprise. Certains y voient un appel du pied du gouvernement Maduro à son homologue Joe Biden, qui pourrait réviser sa politique vis à vis du Venezuela. Notamment les sanctions qui touchent le pays, en particulier celles qui empêchent la compagnie pétrolière PDVSA d'exporter. Un immense manque à gagner pour le gouvernement de Nicolas Maduro.

Cela pourrait aussi être un appel à revoir le statut de cette puissante filiale américaine, Citgo qui compte trois raffineries aux États-Unis et des milliers de stations essence, dont le contrôle a été confié l'année dernière par Washington à l'opposant Juan Guaido. 

Venezuela: six cadres de la filiale américaine Citgo purgeront la fin de leur peine à domicile