France-Rwanda : ces « pas en avant » qui peuvent tout changer

© Fournis par Le Point

Tout a véritablement commencé en février 2010 quand le président Sarkozy a effectué un voyage officiel au Rwanda, le premier d'un chef d'État français depuis le génocide en 1994. En avril 2019, le président Macron confie à une Commission de recherche sur les archives françaises relatives au Rwanda et au génocide des Tutsi (1990-1994) la mission de déterminer le rôle de la France dans le génocide au Rwanda. Dirigée par l'historien Vincent Duclert, d'où son nom de Commission Duclert, elle a remis le 26 mars dernier son rapport au président de la République française, Emmanuel Macron. À Kigali, ce vendredi 9 avril, cela a été au tour du président Paul Kagame de recevoir en mains propres de l'historien Vincent Duclert une copie de ce rapport.

À LIRE AUSSIGénocide au Rwanda : ce qu'il faut retenir du rapport Duclert

Paul Kagame et Vincent Duclert sur la même longueur d'ondes

Le président Paul Kagame et l'historien Vincent Duclert ont discuté pendant une heure des conclusions du rapport. « J'ai été très heureux de pouvoir remettre au président Paul Kagame le rapport de mon équipe, de cette commission de recherche, qui a beaucoup travaillé pour terminer cette oeuvre scientifique, qui était destinée au commanditaire, le président Emmanuel Macron mais (...) aussi à d'autres présidents, et particulièrement au président Paul Kagame », a déclaré Vincent Duclert à plusieurs journalistes à l'issue de l'entretien. 

© Fournis par Le Point L'historien Vincent Duclert remet, le 26 mars 2021, le rapport sur le rôle de la France dans le génocide rwandais.  © LUDOVIC MARIN / POOL / AFP

France-Rwanda : ces « pas en avant » qui peuvent tout changer