Côte d’Ivoire/ L’activiste Johnny Patcheko à Henri K. Bédié : « Plus de 30 ans de vie politique pour rien… »

Blue Dynamic Fitness YouTube Thumbnail (6) © Fournis par AfrikMag Blue Dynamic Fitness YouTube Thumbnail (6)

L’activiste ivoirien, Johnny Patcheko parle de l’ancien président de la Côte d’Ivoire, Aimé Henri Konan Bedié sans langue de bois. Selon lui, l’ancien chef d’État a gâché 30 ans de vie politique sans jamais apporter quelque chose de positive au pays.

Connu sur les réseaux sociaux pour ses sorties troublantes, Koukougnon Christ à l’état civil, Johnny Patcheko pour son sobriquet, l’ex chef de la « Djossy gang » a pu mesurer sa cote de popularité auprès de la Diaspora proche du RHDP. Cyberactiviste et récemment candidat aux élections législatives à Gagnoa, Johnny Patcheko a complément allumé le président du PDCI, Henri Konan Bédié lors de l’une de ses sorties.

 » Je regrette le fait que Henri Konan Bédié fasse partie des acteurs politiques de mon pays. Plus de 30 ans de vie politique pour rien. Il n’a rien apporté à la Côte d’Ivoire quand il était aux affaires. Il a embrigadé l’avenir des Ivoiriens. Il a fragilisé le tissu social ivoirien. Il a instauré les clivages conflictuels entre les ethnies. Il a érigé son concept de l’ivoirité comme programme de société.

« Après le décès du président Felix Houphouet Boigny, si le président Ouattara avait pris le pouvoir la Côte d’Ivoire aurait connu une grande avancée. Si la Côte d’Ivoire n’a pu décoller jusqu’à ce jour, c’est à cause du président Henri Konan Bédié. Il a envoyé le président Ouattara en exil pendant plusieurs années pour rien.

Je m’étonne que le journal Héritage à l’effigie de son parti politique le PDCI que titre à sa une « Laurent Gbabgo 10 ans de privation de liberté pour rien » . Henri Konan Bédié ne doit pas se dédouaner de l’affaire Laurent Gbabgo. Quand il était à l’hôtel du Golf, c’est grâce au président Ouattara qu’il a eu la vie sauve. C’est avec son accord et celui de Soro Guillaume que Laurent Gbabgo a été déporté à La Haye. Le président Laurent Gbabgo qui lui-même n’est pas propre.

Quand il était au pouvoir, le président Henri Konan Bédié a réduit à néant la première femme du président Houphouët, Thérèse Houphouët Boigny. Elle ne bénéficiait pas d’un bon traitement. Pourtant, elle est l’épouse du président Houphouët Boigny dont il se réclame être le fils“, a-t-il lâché.

L’article Côte d’Ivoire/ L’activiste Johnny Patcheko à Henri K. Bédié : « Plus de 30 ans de vie politique pour rien… » est apparu en premier sur AfrikMag.

Côte d’Ivoire/ L’activiste Johnny Patcheko à Henri K. Bédié : « Plus de 30 ans de vie politique pour rien… »