NBA : Stephen Curry en mode MVP en avril

nba- houston rockets vs golden state warriors - stephen curry - 20042021 © Panoramic nba- houston rockets vs golden state warriors - stephen curry - 20042021

Après une année compliquée, entre sa blessure à la main gauche et l’arrêt prématuré de la saison, Stephen Curry, le meneur de Golden State, revit cette année et porte les Warriors vers les play-in, malgré l'absence de Klay Thompson.

Stephen Curry est un joueur de grâce, qui ces derniers temps survole la Ligue. En effet, le natif d'Akron (comme LeBron James) ne cesse d'éblouir la NBA par son talent. D'ailleurs depuis la fin du mois de mars, il est à un niveau de jeu absolument stratosphérique. En atteste ses statistiques, le meneur de Golden State est sur une moyenne de 40 points par rencontre lors des 11 derniers matchs. Des prestations lunaires qui éclaboussent la Ligue, remplissent les « best of » de ses compilations toutes plus impressionnantes les unes que les autres. Il est d'ailleurs peut-être à son meilleur niveau depuis quelque temps et malgré ses 33 ans, il ne cesse de progresser.

En route vers les play-in

D'autant plus, que ses prestations servent à son équipe à gagner des matchs, puisque depuis ses cinq rencontres manquées au mois de mars, et une série de quatre défaites pour son équipe, son retour a permis aux Warriors d'afficher un bilan de sept victoires pour quatre défaites. Ainsi, les Californiens ont actuellement toute leurs chances de se qualifier pour les playoffs, en passant par le nouveau système de qualification, les play-in. Un nouvel agencement qui permet aux franchises classées 9 et 10emes de chaque conférence de pouvoir croire aux playoffs en fin de saison. En effet, le 7eme affrontera le 8eme, pour la 7eme place de la Conférence, alors que le 9eme sera opposé au 10eme. Le vainqueur du match 9-10 disputera ensuite une rencontre face au perdant du match 7-8, et le gagnant ira en playoffs à la 8eme place.

Trop loin pour être MVP de la saison 

Si le chef Curry sera probablement élu joueur du mois d'avril en NBA, au vu de ses performances, il ne pourra sans doute pas être dans la course au MVP cette saison. Car même si son bilan individuel est très bon, avec 31 points et 6 passes de moyenne par match, le bilan de sa franchise lui fait défaut et des joueurs mieux placés au classement, tels que Joël Embiid ou Nikola Jokic, pourraient être élus meilleur joueur de la saison régulière. Il faudra tout de même faire attention aux Warriors s'ils se qualifient pour les playoffs, car avec leurs expériences des phases finales, ils pourraient bien créer la surprise en éliminant des équipes telles que Phoenix, sans grande connaissance des playoffs dernièrement.

NBA : Stephen Curry en mode MVP en avril