Basket – NBA – Monclar : « L’Est a une bonne chance de gagner »

jacques monclar 1 © Panoramic jacques monclar 1

Expert basket numéro 1 en France et consultant NBA en chef pour beIN Sports, Jacques Monclar nous livre son éclairage sur la suite de ces play-offs marqués jeudi par l'élimination des Lakers dès le premier tour. Le spécialiste de la balle orange y va également de son petit pronostic en ce qui concerne le trophée de MVP, promis pour beaucoup à Nikola Jokic (Denver).

Jacques Monclar, nous conseilleriez-vous de mettre une petite pièce sur Utah champion cette saison ? La bonne nouvelle pour eux, c'est qu'ils ne retrouveront pas les Lakers ou Phoenix (entretien réalisé avant l’élimination des Lakers) éventuellement avant la finale de Conférence. Aller en finale serait déjà une très très belle chose. Tu sens que Brooklyn et Philadelphie à l'Est ne vont pas être trop amorphes en finale. Je vois Brooklyn d'abord et Philadelphie pas loin. Mais tu sens que Brooklyn a bien un profil de champion NBA, voire Philadelphie. Je pense que l'Est a une bonne chance de gagner cette année. Ce qui serait assez incroyable parce que à la base sur le papier, on attendait davantage les Lakers pour la confirmation… Oui, mais ils ont perdu des joueurs importants : Rajon Rondo et les deux grands JaVale McGee et Dwight Howard. Je pense que l’on a sous-estimé la paire qu'ils faisaient dans leur équipe où à partir du moment où tu as LeBron (James) et « AD » ( Anthony Davis) qui ont des rôles et ceux-là en plus, ça paye leur rôle. Et les blessures, le Covid, la blessure de LeBron ont fait du dégât, parce qu’il arrivait à tenir l'équipe quand il était tout seul, sans Anthony Davis. Mais derrière, ils ont un peu explosé quoi. Pour vous, il faut davantage regarder du côté de l'Est donc, et du côté de Brooklyn en particulier ? Oui, Brooklyn en particulier. Utah a un très beau coup à jouer. Et si Phoenix arrive à sortir les Lakers (cela a été le cas), qu'est-ce qui nous dit que ça ne va pas être l'année de Chris Paul ? On n’a jamais eu une saison depuis très longtemps avec aussi peu de certitudes. Les deux équipes favorites, Brooklyn et les Lakers n’auront pas fait dix matchs à effectif complet. Ça laisse une incertitude totale. Utah avait ces certitudes-là par rapport à leur qualité de saison régulière, la qualité de la défense autour de Rudy (Gobert). Ils ont joué très longtemps sans Donovan Mitchell et sans Mike Conley. Les joueurs ne sont pas des machines à laver, il faut s'ajuster, retrouver des automatismes, des contacts, le collectif. Il n’y a pas de cadeau. Un joueur français vous a-t-il davantage impressionné qu’un autre ? Ah Rudy (Gobert). Après, j'observe attentivement la transformation d’Evan Fournier à Boston. Timothé Luwawu-Cabarrot a bien débuté et joue peu, donc c'est difficile. Théo Maledon a fait une belle petite saison, très belle petite saison. Sekou Doumbouya et Killian Hayes, ça n’a joué qu'à la fin. Killian a montré des choses. On a une belle représentation, et on pourrait avoir deux Français en finale dans deux équipes différentes. Ca serait la première fois.

Monclar : « Entre Jokic et Curry, ça se jouera comme entre Federer et Nadal »

Pour le trophée de MVP, récompenseriez-vous Nikola Jokic ou Joel Embiid ? Jokic est devant d'une courte tête, devant Stephen Curry. Et Joël Embiid a été monumental, mais il a manqué trop de matchs, Jokic a quand même le mérite de n’avoir manqué aucun match, et d'avoir réussi à maintenir Denver à la troisième place malgré la blessure de Jamal Murray. Je pense Jokic par les stats. Après, pour le régal des yeux, Stephen Curry… (il souffle, admiratif) Il a fait une saison.. Je suis un peu gêné de la montée en régime de tous les Ricains (sic) qui disent Stephen Curry, alors que Stephen Curry a été fou. Faire ce qu'il a fait… On ne lui a pas donné le MVP en 2016 de la finale alors qu’à mon avis, il le méritait. Les Ricains, ça doit les fatiguer qu’après deux ans de Giannis Antetokounmpo, ça soit encore un Européen le MVP. C'est pour ça aussi que je préfère Jokic et j'imagine que Jokic va l'être. Après, entre les deux, ça se jouera comme à choisir entre Federer et Nadal quoi (rires). Jokic peut-il être MVP sans pour autant emmener son équipe au bout ? Non mais Steph (Stephen Curry) n’a pas emmené son équipe en play-offs. S’il avait fini septième, je pense que ça aurait un peu changé le truc. Le fait qu'il n’aille pas en play-offs… C'est quand même difficile de donner le MVP à un joueur qui n’a pas fait les play-offs. Au niveau du collectif et malgré Jokic, Denver vous semble-t-il aujourd’hui trop juste pour aller chercher la bague ? Avec Jamal Murray, je les aurais bien mis vainqueurs à l'Ouest, tout est possible. Surtout que je trouve les Lakers (éliminés jeudi) pour l'instant pas en place. Ils ne défendent pas assez fort, et quand on ne défend pas assez fort, on court moins. Et quand on court moins, on met moins de paniers en pourcentages, donc voilà.

Basket – NBA – Monclar : « L’Est a une bonne chance de gagner »