Institut de Recherche et de développement (IRD) : les insectes « Amis ou ennemis de la planète ? »

© Présenté par Koné_1 © Présenté par Koné_1

Institut de Recherche et de développement (IRD)

Les insectes « Amis ou ennemis de la planète ? »

L’institut de recherche et de développement (IRD) en collaboration avec l’institut français de Bobo-Dioulasso a organisé le jeudi 25 mars 2021 une conférence sur les insectes à Bobo-Dioulasso. Les insectes « amis ou ennemis de la planète ? » se pose alors la question que les différents chercheurs nous aident à comprendre.

Des chercheurs de l’IRSS, du CIRDES, à l’INERA, et de l’institut de recherche et de développement (IRD) ont conjointement animé une conférence sur les insectes le jeudi 25 mars2021 à Bobo-Dioulasso. L’objectif de cette conférence, selon le représentant de l’IRD, Fabrice Kourtin, était de faire comprendre que les insectes, bien qu’ils soient nuisibles, rendent des services écosystémique majeurs dans la vie sociale indispensable à la survie de l’humanité. Concernant les pesticides, Dr Omer Héma a mentionné que plusieurs tests réalisés sur les abeilles dans les champs de coton biologique, ont révélé qu’elles produisaient plus de miel dans ces champs que dans les champs de cotons conventionnel. Les abeilles dans les champs de coton biologique, a soutenu M Héma, produisent 2,2 fois plus de miel que dans les champs de coton conventionnel. Dans les champs de coton transgénique, elles produisent deux fois plus que dans les champs de coton conventionnel. Pour le Dr. Issoufou Ouédraogo, il y a une catégorie d’espèces nuisibles qui peuvent empêcher la production agricole. Parmi ces insectes, l’on peut citer les insectes invasifs qui ravagent presque tous les céréales. Il faudra une surveillance totale, dit-il, dès l’apparition des premières laves de ces insectes et faire intervenir des traitements chérubiques afin de stopper ce phénomène d’invasion. « Une tige de maïs infestée par ces insectes ravageurs peut provoquer des cancers sur l’organisme humaine. Pour pouvoir gérer ce phénomène, il faut appliquer un seul mot d’ordre : la surveillance», a indiqué Issouf Ouédraogo. Pour Soro Yacouba, président de l’union régionale des producteurs des Hauts-Bassins la population devra imiter la vie des insectes comme les abeilles qui sont beaucoup sanitaire et qui peut inspirer la population à se réorganiser surtout sur le plan sanitaire. Pour lui, sans l’abeille, l’humanité a seulement quatre (04) ans à vivre. En rappel, IRD est un institut de recherche et de développement qui défend un modèle de science durable avec plusieurs acteurs et qui est ouverte à la société.

Aïda Koné

(Stagiaire)

Institut de Recherche et de développement (IRD) : les insectes « Amis ou ennemis de la planète ? »