Mauritanie: la vaccination contre le Covid-19 étendue aux personnes âgées fragiles

Une affiche à Nouakchott annonçant l'arrivée du vaccin chinois Sinophram contre le Covid en Mauritanie. © AFP - MED LEMIN RAJEL Une affiche à Nouakchott annonçant l'arrivée du vaccin chinois Sinophram contre le Covid en Mauritanie.

En Mauritanie, dix jours après le personnel médical, la campagne de vaccination contre Covid-19 a été étendue ce lundi aux personnes âgées atteintes de pathologies chroniques. Des équipes médicales ont été mobilisées dans les centres de santé pour recevoir les candidats au vaccin.

Avec notre correspondant à Nouakchott, Salem Mejbour

Au pavillon Covid du centre hospitalier national de Nouakchott, tous observent scrupuleusement les mesures de sécurité sanitaire. Le port du masque y est obligatoire tant pour le personnel médical que pour les candidats au vaccin. Durant les premières heures de la journée, ils étaient une trentaine.

Parmi eux, Moulaye Abdel Mouméne, ravi d’avoir été parmi les premiers à recevoir une dose du vaccin Sinopharm : « Je suis le seul. J’étais ministre de la Santé et je suis à la retraite. J’ai appris qu’il y a la vaccination et je suis venu me faire vacciner parce que je pense que c’est un des meilleurs moyens de pouvoir ralentir ou supprimer l’épidémie. Je souhaite que tous les Mauritaniens viennent se faire vacciner. La meilleure solution, c’est la vaccination. »

Un avis partagé par le docteur El Hadi qui accueille les patients à l’entrée du pavillon Covid : « Je ne vois aucune raison pour que quelqu’un qui a une maladie chronique ne vienne pas améliorer sa couverture vaccinale. Ce Covid a bouleversé toutes les équations de réflexion sanitaire. »

La Mauritanie a reçu pour le moment uniquement 50 000 doses du vaccin Sinopharm. Mais elle attend toujours 800 000 doses du vaccin AstraZeneca dans le cadre de la coalition internationale.

Mauritanie: la vaccination contre le Covid-19 étendue aux personnes âgées fragiles