Le privé sénégalais va construire une centrale à gaz

© Fournis par Journal du Mali Des chefs d'entreprise sénégalais ont décidé de mettre en place une centrale à gaz de 300 mégawatts, d'un coût global de 227 milliards FCFA.Le privé national se lance enfin. Le consortium West Africa Energy (WAE), composé d'hommes d'affaires sénégalais, s'est engagé à réaliser cette infrastructure énergétique au Cap des Biches de Rufisque, à l'est de Dakar. Elle sera opérationnelle en 2022. Dirigée par l'ancien ministre de l'Energie sous Wade, Samuel Ameth Sarr, la société WAE est composée également de Harouna Dia et Abdoulaye Dia, connus dans le milieu agroalimentaire, ainsi que de Khadim Ba, actif dans le secteur pétrolier. Présente à la cérémonie de pose de première pierre, tel que rapporté par plusieurs médias locaux comme Sud Quotidien, le ministre du Pétrole et des Énergies, Sophie Gladima, a déclaré que la réalisation de ce projet marquera la « plus grande centrale à gaz du Sénégal et de l'Afrique de l'ouest ». Se félicitant de l'initiative, elle note que « cette cérémonie intervient dans un contexte où l'énergie, moteur principal du PAP 2, avec l'électricité produite à partir du gaz, dans le cadre de la stratégie Gas to Power, est élevée au rang de priorité nationale pour un accès universel dès 2025 ». Le PAP 2 ou plan d'actions prioritaires constitue la deuxième phase du Plan Sénégal émergent (PSE), la politique de gouvernance du président Macky Sall, et s'étire sur la période 2019-2023. « Nous sommes donc en train de réaliser un grand saut qualitatif pour notre pays en relation avec le secteur privé national dans son rôle de moteur de croissance », a souligné Mme Gladima. « Ce projet permettra de conforter nos capacités de production tout en réduisant les consommations de combustibles grâce aux performances attendues du fonctionnement des unités de production au gaz. Il jouera également un grand rôle dans notre empreinte carbone. C'est donc notre façon pour nous d'apporter notre contribution, au-delà du mix énergétique réalisé dans le secteur, à la lutte contre le réchauffement climatique », a ajouté le ministre De son côté, le directeur Samuel Ameth Sarr a magnifié l'attitude de ses partenaires et compatriotes de West Africa Energy qui « ont mobilisé 27 milliards de FCFA avec Coris Bank international ». Le consortium sénégalais a aussi « pu obtenir un financement avec son partenaire financier Africa finance corporation à hauteur de 200 milliards de FCFA dont 85 milliards FCFA et le reste par une syndication avec deux autres partenaires financiers dont la prestigieuse Afrixim Bank », a-t-il précisé.

Cet article Le privé sénégalais va construire une centrale à gaz est apparu en premier sur Journal du Mali.

Le privé sénégalais va construire une centrale à gaz