Israël: deuil et incompréhension après la bousculade mortelle

Des juifs ultra-orthodoxes regardent les escaliers remplis de déchets au mont Méron, au lendemain de la tragédie, le 30 avril 2021. © REUTERS - RONEN ZVULUN Des juifs ultra-orthodoxes regardent les escaliers remplis de déchets au mont Méron, au lendemain de la tragédie, le 30 avril 2021.

Atmosphère de deuil en Israël en particulier au sein de la communauté ultra-orthodoxe après le drame qui s'est déroulé pendant le pèlerinage sur le mont Méron en Haute Galilée sur la tombe du rabbin Shimon Bar Yohaï, un des fondateurs de la Kabbale. Ce qui a commencé dans la fête s'est achevé sur une note tragique avec une bousculade mortelle.   

Avec notre correspondant à Jérusalem,  Michel Paul

Trente deux victimes sur 45 ont été identifiées. 22 ont été inhumées, les autres le seront après le shabbat. Les messages de condoléances affluent du monde entier. Mais c’est probablement celui envoyé par le président palestinien qui a reçu le plus d’attention. « Nous prions pour les victimes et espérons le rétablissement de tous les blessés », affirme Mahmoud Abbas. 

Les médias israéliens font état d’un élan de solidarité général et notamment de la part de la communauté arabe en Israël. Une journée de deuil a été décrétée ce dimanche à l’appel du Premier ministre israélien. 

Benyamin Netanyahu a également affirmé qu’une enquête sérieuse et approfondie serait menée. En fait, ce sont déjà deux enquêtes qui sont en cours et qui semblent montrer dès à présent de graves fautes de la part des responsables chargés de surveiller le déroulement du pèlerinage, le plus grand rassemblement annuel en Israël. 

La tragédie pourrait aussi avoir des répercussions politiques : plusieurs ministres pourraient être appelés à témoigner et être tenus en fin de compte pour responsables. Car de l’avis général cette catastrophe était prévisible. Et rien n’a réellement été fait pour l’éviter.

À lire aussi : Israël: une bousculade géante fait des dizaines de morts pendant une fête religieuse

Israël: deuil et incompréhension après la bousculade mortelle