OM: Balerdi a marqué des points

Leonardo Balerdi et Florian Thauvin © ICON SPORT Leonardo Balerdi et Florian Thauvin

Depuis la prise de fonction de Jorge Sampaoli à l’OM, Leonardo Balerdi est titulaire. L’entraineur argentin apprécie son sens du placement, ses qualités de relance, et une certaine grinta en défense, que son jeune compatriote, 22 ans, doit tout de même canaliser. Et Sampaoli en est conscient. Mais le coach de l’OM est convaincu que Balerdi a toutes les qualités d’un futur très bon défenseur, avec effectivement quelques défauts à gommer : des fautes inutiles, parfois ; des gestes d’humeur, trop souvent ; et quelques pertes de balles stupides, comme à Nice il y a deux semaines, sur le deuxième but des Aiglons, qui allait précipiter la défaite de l’OM. Après le match, Jorge Sampaoli avait d’ailleurs insisté sur le fait que des "erreurs ponctuelles pouvaient toujours se corriger", préférant retenir la prestation globale de Balerdi et ses qualités.

Leonardo Balerdi a toute la confiance et l’affection de Sampaoli. "Les deux s’apprécient énormément", confie leur entourage respectif. Et Sampaoli, qui avait réprimandé les joueurs oralement mais sans prendre de sanction sportive après le dîner nocturne de Balerdi et de Lirola en Catalogne, a déjà fait savoir à Pablo Longoria et au joueur argentin lui-même qu’il aimerait pouvoir compter sur lui la saison prochaine.

L’OM devrait négocier avec Dortmund

Leonardo Balerdi est prêté par Dortmund avec une option d’achat d’environ 14 millions d’euros. L’OM juge ce montant trop élevé, et devrait négocier avec le club allemand, soit pour revoir le prix du transfert à la baisse, soit pour envisager une solution alternative, comme un nouveau prêt du joueur.

Leonardo Balerdi revit depuis l’arrivée de Jorge Sampaoli, et est très favorable à l’idée de continuer sa carrière à l’OM, surtout sous les ordres de l’ancien sélectionneur de l’Argentine. André Villas-Boas, à l’époque, lui promettait également un avenir radieux mais sans lui accorder autant de temps de jeu. Le coach portugais avait même montré certains signes d’impatience face aux performances parfois irrégulières du jeune défenseur argentin, notamment lorsque Balerdi avait manqué son match de Ligue des champions face à Manchester City, au Vélodrome. Quelques errements défensifs qui avaient rendu très sceptiques les supporters marseillais à son égard.

Avec Sampaoli, Balerdi s’épanouit et retrouve le sourire. La trêve internationale a aussi été l’occasion d’effectuer quelques ajustements dans la défense à trois axiaux que Sampaoli affectionne particulièrement. Face à Dijon, le défenseur argentin évoluait "axe-droit", laissant la place de pur central à Alvaro. Une manière aussi de ne pas donner trop de responsabilités à Balerdi, et de le laisser mûrir et confirmer les attentes placées en lui.

OM: Balerdi a marqué des points