Ligue des champions: Manchester City arrache la première manche contre Dortmund

Kevin De Bruyne lors du match Manchester City - Borussia Dortmund, le 6 avril 2021 © PA Images / Icon Sport Kevin De Bruyne lors du match Manchester City - Borussia Dortmund, le 6 avril 2021

Grâce à un but de Phil Foden à la 90e minute, Manchester City s'est imposé 2-1 contre le Borussia Dortmund ce mardi en quart de finale aller de la Ligue des champions. Erling Haaland est resté muet, mais il a tout de même su délivrer une passe décisive en fin de match.

Le Borussia Dortmund a concédé la défaite, mais s'est déjà rendu le match retour moins difficile avec ce précieux but à l'extérieur. Confronté à un ascenseur émotionnel dans les toutes dernières minutes, le club allemand s'est incliné 2-1 sur la pelouse de Manchester City, ce mardi soir à l'occasion des quarts de finale aller de la Ligue des champions.

Assurément en méforme avec une seule victoire sur les cinq matchs précédents et une défense loin d'être un modèle d'étanchéité, le cinquième de Bundesliga ressemblait à une proie parfaite pour le probable futur champion d'Angleterre aux 23 victoires en 24 rencontres toutes compétitions confondues en 2021.

Même avec Ansgar Knauff, un attaquant novice de 19 ans qui n'avait compté que 50 minutes de jeu en trois entrées en jeu, l'équipe allemande n'a pas sombré. Il ne fallait évidemment pas s'attendre à une domination de son sujet, mais elle a suffisamment bien travaillé pour compliquer la tâche de l'adversaire et montrer des muscles sur les rares possibilités de contre qui allaient se présenter.

Une étrange faute sifflée contre Bellingham

Les Skyblues, même s'ils ont démarré en monopolisant le ballon, n'étaient pas inspirés pour créer des décalages et trouver la passe clé. C'est d'ailleurs le Borussia qui s'est puni tout seul avec un cadeau d'Emre Can, qui a permis à Kevin De Bruyne de déclencher le premier tir mancunien du match et d'ouvrir le score (19e). Le milieu allemand a bien cru qu'il allait encore plus enfoncer les siens, avec un penalty sifflé contre lui puis annulé (30e).

Le Borussia Dortmund a en fait bien failli réussir le coup parfait avant la pause, lorsque Jude Bellingham a devancé la sortie d'Ederson et envoyé le ballon au fond des filets (38e). Sauf que l'arbitre, le Roumain Ovidiu Hațegan, qui avait été aux commandes du fameux PSG-Basaksehir interrompu, a refusé l'égalisation pour un supposé contact avec le gardien brésilien. Les images ont pourtant montré que la faute était plutôt dans le sens inverse, à moins de mettre l'accent sur le pied un peu haut du milieu britannique. L'arbitre n'a en tout cas pas pu faire vérifier l'action par l'assistance vidéo. Il avait étonnément sifflé avant que l'action ne se termine.

Haaland passeur décisif, Foden sauveur

Pas aidé par l'arbitrage et constamment menacé par les assauts mancuniens (65e, 77e, 80e), le Borussia Dortmund devait donc s'en remettre à son crack norvégien. Orphelin de son meilleur passeur Jadon Sancho, blessé, Erling Haaland a pourtant manqué une superbe balle de but dès le retour des vestiaires, après avoir fait encore la démonstration de son physique hors normes (48e). Très discret dans le reste de la rencontre, surtout en première période, l'attaquant le plus convoité de la planète est donc resté muet pour son cinquième match de suite, et Manchester City devient la troisième équipe de Ligue des champions à lui résister. Mais c'est bien lui qui a offert cette égalisation tant attendue dans le dernières minutes, à Marco Reus (84e).

Ce qui a signé la fin de l'imperméabilité de Manchester City, qui n'avait pas encaissé depuis sept rencontres de C1 (deuxième meilleure série dans l'histoire de la compétition), n'a pas empêché Phil Foden de crucifier le Borussia à la 90e minute. Un but qui permet à Pep Guardiola de souffler, lui qui est désormais constamment éliminé en quarts de finale. Mais celui-ci n'empêche pas pour autant Dortmund de rêver à la qualification mercredi prochain.

Ligue des champions: Manchester City arrache la première manche contre Dortmund