Qualité du pain : La polémique relancée par la FIAC et les défenseurs du consommateur

© Fournis par Yabiladi

A moins d’une semaine du mois de Ramadan, la qualité du pain et de la farine est à nouveau pointée du doigt par le Réseau marocain pour la défense du droit à la santé et du droit à la vie, mais défendue par la Fédération interprofessionnelle des activités céréalières.

Pour la deuxième semaine consécutive et à moins d’une semaine du mois de Ramadan, la qualité du pain et de la farine fait polémique. Ce vendredi, la Fédération interprofessionnelle des activités céréalière (FIAC) a dénoncé, dans un communiqué, les «déclarations irresponsables de Mohamed El Giri». Pour la fédération, le secrétaire général de la Fédération des boulangeries et pâtisseries (FNBP) a «utilisé des termes insultants et honteux pour décrire la farine que les Marocains consomment». La même source reproche au responsable un «comportement non-calculé».

Les contrôles de la production par les autorités mis en exergue

Dans ce sens, la FIAC affirme que lesdites déclarations «sont erronées». «Les évoquer en ce moment particulier soulève des interrogations sur qui est derrière cette campagne systématique contre les professionnels impliqués dans la chaîne de production du pain au Maroc», dénonce le communiqué.

«Le fait que ces déclarations soient dirigées contre tous les agriculteurs, meuniers, boulangeries et confiseries sur tout le territoire national est quelque chose que la raison et la logique ne peuvent accepter. Ces déclarations ont été rapportées par des médias étrangers, ce qui nuit à la réputation du Maroc en général et aux activités liées à la consommation de pain en particulier.»

Communiqué de la FIAC

Qualité du pain : La polémique relancée par la FIAC et les défenseurs du consommateur