Israel: tirs de roquettes depuis Gaza, nouveaux accrochages à Jérusalem

Les forces de sécurité israéliennes interpellent un manifestant palestinien à l'extérieur de la Porte de Damas dans la vieille ville de Jérusalem, le 23 avril 2021. © AFP - AHMAD GHARABLI Les forces de sécurité israéliennes interpellent un manifestant palestinien à l'extérieur de la Porte de Damas dans la vieille ville de Jérusalem, le 23 avril 2021.

Les États-Unis ont exprimé leur « profonde préoccupation » face à « l'escalade de la violence à Jérusalem » où plus de 120 personnes ont été blessées ce jeudi soir 22 avril dans des heurts entre Palestiniens et juifs d'extrême droite. Washington dénonce des « discours de haine » et appelle la police israélienne à assurer « la sécurité et les droits de tous ». 

Avec notre correspondant à Jérusalem, Michel Paul

De nouveaux incidents ce vendredi soir à Jérusalem et en Cisjordanie ont opposé des centaines de Palestiniens aux forces de sécurité israéliennes. Mais le centre de gravité de ce nouvel accès de tension s’est transporté cette nuit à la frontière entre Israël et la bande de Gaza. Pas moins de 36 roquettes ont été tirées depuis le territoire palestinien sur les localités israéliennes de la région. Six d’entre elles ont été interceptées par le système anti-missile Dôme de fer. Les autres ont atterri dans des secteurs non habités sans faire ni blessé ni dégât.

L’aviation israélienne a riposté et s’est attaqué, selon un communiqué officiel, à des infrastructures souterraines et aussi à des sites de tirs de roquettes. Il faut souligner que ce sont deux organisations non affiliées au Hamas qui revendiquent ces tirs : les brigades des martyrs d’Al-Aqsa, la milice du Fatah à Gaza, et les Brigades d'Abou Ali Moustapha la branche armée du Front populaire de libération de la Palestine (FPLP).

Retour au calme

Tôt ce samedi matin, les habitants du sud d'Israël proches de la frontière de Gaza ont été priés de rester à proximité des abris. Les activités agricoles et autres ont été suspendues. Mais toutes ces directives ont été ensuite levées, ce qui signifie en général qu’un accord tacite a été obtenu pour un retour au calme qui reste, selon la formule habituelle, très tendu, à ce stade du moins.

Israel: tirs de roquettes depuis Gaza, nouveaux accrochages à Jérusalem