Audrey Fleurot : sa blague originale faite à son fils de 5 ans

Audrey Fleurot : sa blague originale faite à son fils de 5 ans © Bruno Bebert / Bestimage Audrey Fleurot : sa blague originale faite à son fils de 5 ans

Elle ne manque pas de créativité. Dans une interview récemment accordée à Télé Magazine, Audrey Fleurot révèle la plaisanterie originale réservée à son fils Lou, âgé de 5 ans, à l'occasion de Pâques.

La chasse aux œufs du petit Lou Glissant serait loin d'être terminée. Car, dans une récente interview accordée à Télé Magazine, sa mère Audrey Fleurot fait savoir qu'elle lui a réservé une plaisanterie originale. "Avec mon fils de 5 ans, je suis très forte pour l'événementiel, alors que son papa [le réalisateur Djibril Glissant, ndlr] assure le quotidien", confie l'actrice, "pour Pâques, j'ai planqué des œufs pendant deux jours dans des endroits improbables. À mon avis, ils y seront encore dans cinq ans." Entre deux tournages, la comédienne de Engrenages et du Bazar de la Charité accorde tout le temps qu'elle peut offrir à son fils, désormais déléstée de ses inquiétudes.

En 2016, et alors que Lou n'était encore qu'un bébé, elle avoue peiner à concilier son quotidien sur les plateaux de tournage et sa vie de jeune mère. "C'est difficile car je ne le vois pas beaucoup", explique-t-elle alors au magazine Télé Star, "et je n'imagine pas l'emmener avec moi sur les tournages car il se mettrait à pleurer et ça emmerderait tout le monde." Heureusement, ses proches l'aident volontiers. "J'ai mis en place un relais grand-mère vraiment génial. Maintenant, j'aimerais bien que mon fils dise 'maman' le jour où je serai là." Un équilibre qu'elle s'est forcée à trouver.

"Un gros baby blues"

Car durant sa grossesse, Audrey Fleurot alterne entre films et séries à succès, sans jamais reprendre son souffle. Et lorsque Lou vient au monde, le 19 novembre 2015, l'actrice de 43 ans se voit sombrer. "Il se trouve que moi, après avoir énormément désiré mon fils, j'ai fait ce qu'on appelle un gros baby blues", s'est-elle rappelée auprès du site Le HuffPost en 2018. En cause, notamment, l'épuisement lié à un emploi du temps professionnel particulièrement chargé. "Je n'ai pas eu le temps de me regarder le ventre. Neuf mois, c'est le temps que ça prend pour se faire à l'idée. Et comme je n'ai pas eu le temps d'en profiter, je pense que ça m'a pris les neuf mois qui ont suivi."

S'en est suivi un quotidien difficile, l'intéressée étant angoissée par son nouveau rôle. Un sentiment qui finit par s'envoler pour laisser place au soulagement. "Si on m'avait dit plus tôt que ce n'était pas de ma faute, que c'était un coup des hormones, que je n'y pouvais rien et qu'il fallait que je prenne un traitement pour me recadrer, j'aurais perdu moins de temps", a déploré Audrey Fleurot. Désormais, elle fait partie de ces célébrités qui font tout pour éradiquer le tabou autour de la dépression post-partum... tout en chérissant ses moments de bonheur avec Lou.

Audrey Fleurot : sa blague originale faite à son fils de 5 ans