Phildelphie enfonce les Lakers, les Clippers en forme

© Panoramic

Il manquait l'électricité qui accompagne généralement ce type de choc au Staples Center, où le duo James/Davis a bien plus manqué à L.A. que le seul Embiid à Philly, vainqueur (109-101). C'est l'ancien artilleur des Lakers, Danny Green (28 pts), qui a joué un mauvais tour à son ancienne équipe en inscrivant 8 paniers à longue distance, dont le dernier à 30 secondes de la fin, pour repousser définitivement des Californiens revenus à deux points après en avoir compté 18 de retard à l'abord du money-time. Une bonne soirée donc pour son retour à Los Angeles, où il a pu récupérer avant la rencontre, comme Dwight Howard, sa bague de champion NBA. En face, Kyle Kuzma (25 pts, 9 rbds) a été celui qui a impulsé la tentative de remontée. Vaine puisque les Lakers, toujours 4e à l'Ouest, concèdent leur 4 défaite d'affilée.

Rebelote pour les Clippers

Porté par Kawhi Leonard la veille (134-101) sur le parquet des Spurs, L.A. a enchaîné un autre succès en back-to-back (98-85) à San Antonio, sans sa star (pied), mais en s'appuyant sur Reggie Jackson (28 pts). Paul George (24 pts, 13 rbds) a également joué un rôle important pour des Clippers (3e), qui ont fait la différence en seconde période remportée 49 à 30, grâce à une défense de fer, malgré les absences de Marcus Morris, Serge Ibaka, Patrick Beverley et celle, définitive, de Lou Williams, transféré plus tôt à Atlanta en échange de Rajon Rondo. Nicolas Batum a été actif (6 pts, 8 rbds, 2 interceptions). Côté Spurs, qui concèdent leur 4e revers consécutif, DeMar DeRozan (23 pts) a fait illusion. Ils restent 8e devant Golden State (10e), encore privé de Stephen Curry (coccyx), et étrillé à Sacramento (141-119) où DeAaron Fox a battu son record de points (44).

Lillard toujours à l'heure

Ce n'est pas un panier derrière l'arc dont il a le secret, qui a cette fois donné la victoire à Portland à Miami (125-122), mais ses trois lancers francs, dans la dernière seconde, résultant d'une faute de Trevor Ariza. D'une façon ou d'une autre, Damian Lillard effraie les défenses et parvient presque toujours à ses fins quand sonne son heure.Un "Dame Time" venu ponctuer de la meilleure façon une soirée guère évidente en terme d'adresse (22 pts, 6/19 aux tirs, 9 passes). Heureusement pour les Blazers, 5e à l'Ouest, ex aequo avec Denver, CJ McCollum a pris le relais en attaque (35 pts, 8 passes). Pour Miami, privé de Jimmy Butler (malade) et Goran Dragic (dos), la marche était trop haute, même si Bam Adebayo a sorti un grand match (29 pts, 9 rbds, 7 passes, 5 contres), bien aidé par Tyler Herro (29 pts). Le Heat, dans une passe délicate après ce cinquième revers de rang, glisse en 7e position à l'Est. La bonne nouvelle du jour restant l'arrivée de Victor Oladipo (ex-Houston), qui devrait apporter offensivement.

Pas de panique aux Knicks

Dans l'autre back-to-back du jour, les Knicks ont remporté une autre victoire contre Washington (106-102), plus contrariée que la précédente (131-113). Ils ont en effet compté jusqu'à 17 longueurs de retard au milieu du 3e quart-temps, sans jamais perdre pied. Le 6e homme Alec Burks a été déterminant en inscrivant 15 de ses 27 points dans l'ultime période. Aupraravant c'est RJ Barrett (24 pts, 10 rbds, 5 passes) qui a permis à New York de rester dans le coup. En face, le meilleur marqueur du championnat, Bradley Beal, a fait son match (26 pts, 9 passes) malgré une réussite aux tirs faiblarde (8/23). Russell Westbrook, quoique frôlant le triple-double (13 pts, 18 rbds, 9 passes), a fait bien pire en matière d'adresse, ratant ses huit shoots en seconde période (3/15 au total) et commettant 8 pertes de balle. Les Knicks sont 5e à l'Est, les Wizards 13e.

Phildelphie enfonce les Lakers, les Clippers en forme