INTERVIEW - Marlène Mourreau : "J'ai toujours été déçue d'être réduite à un physique"

INTERVIEW - Marlène Mourreau : "J'ai toujours été déçue d'être réduite à un physique" © DR INTERVIEW - Marlène Mourreau : "J'ai toujours été déçue d'être réduite à un physique"

C'est en Espagne que nous avons retrouvé Marlène Mourreau. La star des années 90, au physique incroyable, nous a accordé une grande interview à coeur ouvert. À 52 ans, elle a plusieurs projets sous le coude.

À 52 ans, Marlène Mourreau est toujours pleine de projets. L'animatrice et danseuse habite en Espagne où elle coule de beau jours et où elle prépare ses projets sous un beau soleil. Alors qu'elle aimerait revenir en France afin de participer à Danse avec les stars, elle a accepté de nous accordé une interview. Marlène Mourreau nous dévoile son rapport avec son physique et nous livre une facette de sa personnalité que l'on connaissait moins. Pétillante et survoltée, elle nous réserve encore bien des surprises.

Gala.fr : Pourquoi êtes-vous si rare dans les médias ?

Marlène Mourreau : C'est surtout que je n'habite pas à Paris mais en Espagne. Puis, il faut avouer que la Covid a un peu bloqué tout le monde.... C'était compliqué de se déplacer et c'est donc horrible pour les artistes qui ne peuvent pas se produire sur scène ou tourner, par contre, on laisse des gens s'entasser dans des avions. Voilà, c'était mon coup de gueule, et j'espère que tout rentrera dans l'ordre très vite. Puis, où est ma place à la télé française ? Je suis une artiste, une danseuse, je fais du burlesque. Dans quelles émissions, je pourrais me produire ? Il n'y en a plus.

Gala.fr : Avant la crise sanitaire, quels projets prépariez-vous ?

Marlène Mourreau : Je préparais un show en Espagne appelé Paris Latino, que j'ai déjà joué à Paris, d'ailleurs. Et j'aimerais retourner en France pour jouer ce spectacle. Pour tout vous dire, mon voeu cette année est de faire Danse avec les stars.

Gala.fr : Avez-vous passé les essais ?

Marlène Mourreau : Pas encore. Mon nom a été proposé, mais j'étais bloquée en Espagne à cause de la crise. Quand ce sera bon, j'espère que je pourrais y aller. Ce n'est pas parce que j'habite en Espagne que je ne peux pas faire des choses en France. (Elle rit)

"Patrick Sébastien m'a poussée à me présenter à la présidentielle en 1995"

Gala.fr : On vous a beaucoup vu à la télévision. Quel est votre plus beau souvenir ?

Marlène Mourreau : Quand je faisais les Grosses Têtes (RTL) avec Philippe Bouvard. Ça m'a permis de connaître Patrick Sébastien et on a fait plein d'émissions ensemble. C'est même lui qui m'a poussée à me présenter à la présidentielle en 1995.

Gala.fr : Cette année a marqué un tournant dans votre vie !

Marlène Mourreau : Oui, car je suis partie en Espagne. On a été virés de TF1. Lui s'est retrouvé sur France 2 et moi à la télé espagnole. C'est dommage car les politiques ont droit de mettre leur nez dans le monde des médias, mais l'inverse n'est pas permis.

Gala.fr : Regrettez-vous d'avoir été candidate à la présidentielle ?

Marlène Mourreau : Non ! Les Français n'ont peut-être pas apprécié pour parti politique, mais en attendant, certains points de mon programme comme la légalisation du mariage homosexuel ont été votés quelques années plus tard. J'ai toujours été avant-gardiste.

INTERVIEW - Marlène Mourreau : "J'ai toujours été déçue d'être réduite à un physique"