Nomad #14 : El Gour, site archéologique de la région de Meknès laissé à l’abandon

© Fournis par Yabiladi

Dans notre série dédiée à la découverte de sites touristiques du Maroc, nous continuons notre lancée sur les sites archéologiques. Plongeon dans l’univers mystérieux d’El Gour.

Le site d’El Gour se trouve à 8 kilomètres de Sebaa Aïoun et à une trentaine de kilomètres de Meknès. Son appellation est le pluriel de «gara» qui peut vouloir dire butte témoin ou bien colline isolée à pentes raides, entre autres. Le mausolée du Gour s’est révélé être l’un des plus grands monuments funéraires du Maroc, après le tertre de Mezora. El Gour a été érigé pour un personnage important de l’époque. Le lieu a été inscrit à la liste indicative de l'UNESCO en 1995. 

Pourtant, peu d’archéologues se penchent sur El Gour. Le lieu n’attise pas leur curiosité. Gabriel Camps commence à étudier l’endroit à partir de 1959. Grâce à ses travaux le monument fut rattaché à la famille des «bazinas» (monument funéraire de la période anté-islamique), daté et placé dans la catégorie des monuments funéraires. Le Français était un préhistoirien adepte d’histoire berbère d’où son intérêt pour le lieu.

«Le Gour, mausolée berbère du VIIe siècle»

Gabriel Camps a dédié un livre à ce site méconnu et délaissé, puisqu’il a mené des fouilles dans le lieu, intitulé «Le Gour, mausolée berbère du VIIe siècle». D’après le préhistorien, la première personne à signaler El Gour est le Marquis de Segonzac en 1903 dans «Voyages au Maroc». Cet écrivain était un amoureux du pays qu’il avait sillonné à plusieurs reprises pour en faire deux livres. Le deuxième sous l’appellation «À travers le Maroc : conférence faite à la Société normande de géographie».

Le site d'El Gour, vu d'en haut. / Ph. Encyclopédie Berbère.

Nomad #14 : El Gour, site archéologique de la région de Meknès laissé à l’abandon