Fragile décrue en France, feu vert au vaccin Johnson & Johnson... le point sur le coronavirus

Nouvelles mesures, nouveaux bilans et faits marquants : le point sur les dernières évolutions de la pandémie de Covid-19 en France et dans le monde.

© Christophe Ena/AP/SIPA

La situation en France

Une lueur d'espoir ? L'épidémie de Covid-19 semble amorcer une pente descendante en France, avec une baisse des contaminations, mais encore trop fragile pour relâcher rapidement les mesures de restrictions. Depuis cinq jours, «nous amorçons une décroissance de l'épidémie» de coronavirus, qui a emporté plus de 101.500 personnes depuis un an, a estimé le ministre de la Santé Olivier Véran dans une interview au quotidien régional «Le Télégramme». Olivier Véran s'appuie sur une diminution des contaminations : «on était monté à 40.000, on est aujourd'hui aux alentours de 33.000 cas chaque jour en moyenne». Quelque 43.000 nouvelles contaminations ont néanmoins été répertoriées mardi, selon Santé publique France.

Mais le bout du «plateau élevé» sur lequel le pays est perché depuis des semaines n'est pas si proche : «la descente n’est pas encore suffisamment rapide», avertit Olivier Véran, parlant d'une situation «fragile».

La tension sur le système de santé ne faiblit pas: la France comptait 31.086 patients hospitalisés, dont presque 6.000 en soins intensifs - chiffre très surveillé par les autorités sanitaires qui veulent éviter un engorgement des hôpitaux. Le niveau est inférieur au pic de la première vague en avril 2020 (7.000), mais supérieur à celui de la deuxième. Les contaminations, même en décrue, sont à un niveau trop élevé pour freiner la circulation du virus, affirment des experts. «Ce serait trop prématuré d'ouvrir le pays aujourd'hui. la France est sur la bonne pente et doit tout faire pour conserver" ce cap», averti le Pr Flahaut. A ses yeux, il faudrait prolonger de trois semaines le régime actuel de semi-confinement. Pourtant les vacances scolaires s'achèvent bientôt et les élèves du primaire (entre 6 et 11 ans) doivent retourner en classe le 26 avril, collégiens et lycéens le 3 mai.

Emmanuel Macron a fixé pour la mi-mai la réouverture des premières terrasses de bars et de restaurants et de lieux culturels, promettant un protocole sanitaire strict, mais sans fixer de condition sanitaire, ni de chiffre maximal de contaminations comme il l'avait fait à l'automne (5.000).

Feu vert au vaccin Johnson & Johnson en Europe

L'Agence européenne des médicaments (EMA) a donné mardi son feu vert au vaccin Johnson & Johnson, dont l'utilisation est suspendue aux Etats-Unis et en Europe en raison de l'apparition rare de graves caillots sanguins.

Le régulateur européen a jugé que ce sérum, sur lequel comptent de nombreux pays pour accélérer les campagnes d'immunisation, pouvait être employé, en raison d'un rapport bénéfices/risques favorable.

Dans la foulée, l'Italie a annoncé mardi qu'elle approuvait ce vaccin et qu'elle le recommandait aux personnes de plus de 60 ans.

Le point dans le monde

La pandémie causée par le nouveau coronavirus a fait au moins 3.031.441 morts dans le monde depuis décembre 2019, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles, mardi à 10h00 GMT.

Les Etats-Unis sont le pays qui compte le plus grand nombre de morts, 568.416, suivis par le Brésil (378.003), le Mexique (212.466), l'Inde (180.530) et le Royaume-Uni (127.274).

Ces chiffres sont globalement sous-évalués. Ils se fondent sur les bilans quotidiens des autorités nationales de santé, sans inclure les réévaluations reposant sur des bases statistiques.

Fragile décrue en France, feu vert au vaccin Johnson & Johnson... le point sur le coronavirus