Biopic #10 : Salaheddine El Ayoubi, le chef de guerre qui vainquit les Croisés et reprit Jérusalem

© Fournis par Yabiladi

D’origine kurde, Saladin immortalisa son nom dans l’histoire de l’Islam après avoir réussi à libérer la ville de Jérusalem de l’emprise des Croisés au XIIe siècle. Il était connu pour son intransigeance et sa clémence à la fois, pour l’efficacité de ses stratégies militaires et pour son humanisme à l’égard des prisonniers.

Salaheddine El Ayoubi fut considéré comme l’une des figures musulmanes les plus célèbres de l’histoire. En effet, il conduisit ses armées à la victoire dans la bataille de Hattin, qui constitua un tournant pour la présence des Croisés en Orient, ouvrant ainsi la porte à la libération de Jérusalem en 1187. Né en 1138 et décédé en 1193, celui que l’on appela communément Saladin descendait d’une famille kurde de la ville irakienne de Tikrit.

C’était le temps où le territoire abbasside était en proie aux dissidences donnant lieu à de petits royaumes. A ce moment-là, les Fatimides gouvernaient l’Egypte. Dans les mosquées du pays, les fidèles priaient pour leurs dirigeants et non pas les califes de Bagdad. Quant aux Croisés, ils contrôlaient de vastes zones en Syrie et en Irak. Dans ce contexte, Saladin prit les rênes du commandement militaire.

Biopic #10 : Salaheddine El Ayoubi, le chef de guerre qui vainquit les Croisés et reprit Jérusalem