Cameroun : les hommes d’affaires embarquent dans le train de la reconstruction du Nord-Ouest et du Sud-Ouest

© Fournis par Journal du Cameroun
Les membres du Groupement inter-patronal du Cameroun (Gicam) ont donné leur accord au Premier ministre en visite au Gicam. Joseph Dion Ngute appelle le secteur privé, maillot essentiel du développement du Cameroun, à continuer davantage à jouer un rôle majeur pour la renaissance des zones économiquement sinistrées.

Pour une grande première depuis la création du Gicam, la visite de travail de Joseph Dion Ngute, Premier Ministre chef du gouvernement est une réussite au premier jour. Hier à Douala, au terme d’une rencontre au cours de laquelle le partenariat public privé a été magnifié, le PM a présenté le plan présidentiel de reconstruction et développement des régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest.

Deux régions qui représentent environ 20% de la production agricole du Cameroun : 70% du café arabica, 48% de la filière cacao, 20% de fécule blanc. Aujourd’hui, l’économie de ces régions est à la traîne depuis quatre ans. Les entreprises implantées dans ces régions sont pratiquement aux arrêts. C’est le cas notamment de la CDC qui a besoin de 16 milliards de F cfa pour un plan de relance de ses activités. PAMOL,  PHD entre autres ont perdu des emplois par milliers. L’on enregistre désormais, plus de 70%  du taux de chômage dans ces deux régions. Puisqu’au pic de cette crise,  les grosses entreprises ont été incendiées, détruites et ou vandalisées. Pis, la crise des devises s’est aggravée à cause de la baisse des importations. La filière cacao et café ont du mal à décoller pour un manque à gagner d’environ 56 milliards de F CFA de recette d’exportation. A côté des mesures sécuritaires et politiques, il était temps de parler d’une solution économique et sociale. Il y a urgence.

Tout en indiquant ce que son patronat attend du gouvernement, Célestin Tawamba le président du Gicam a reconnu : «qu’il est de notre devoir, de notre responsabilité, mais aussi  de notre intérêt de s’investir dans ce plan de reconstruction et de s’assurer également de la qualité des projets qui nous sont soumis.  L’objectif principal est de fournir des emplois, mais l’objectif majeur est de réactiver les industries majeures de cette région, comme CDC et PAMOL. D’autres s’investissent déjà sur ces sujets, je vais citer  la PHP  dans le domaine des bananes »

C’est fort de tout ce constat que le chef du gouvernement a sollicité un soutien multiforme pour remettre ces deux régions sur les rails du développement et de la croissance économique. Joseph Dion Ngute a aussi donné les gages que les éventuelles contributions seront gérées dans la transparence. Le PNUD ayant été présenté par le numéro un du gouvernement comme gage de bonne gestion des fonds collectés.  Faut-il y voir un lien entre ces assurances du patron de l’immeuble étoile et les premières contributions enregistrées séance tenantes.

Toujours est-il que le meuniers avec à leur tête, Célestin Tawamba ont annoncé une contribution de 200 millions de F, la société anonyme des Brasseries par la voix de son directeur général, Emmanuel De Tailly  a annoncé une contribution de 500 millions de F CFA qui pourrait doubler si le projet est bien exécuté. Un groupe d’assureurs avec pour chef de file, le président de l’Association des sociétés d’assurances du Cameroun (Asac) Théophile Gérard Moulong, a annoncé une contribution de 106 millions de F Cfa  à condition que le gouvernement donne les gages  de sécurité et de bonne gestion.

A la fin de cette première journée de contribution, le secteur privé a mobilisé 700 millions de F CFA.

Cet article Cameroun : les hommes d’affaires embarquent dans le train de la reconstruction du Nord-Ouest et du Sud-Ouest est apparu en premier sur Journal du Cameroun.

Cameroun : les hommes d’affaires embarquent dans le train de la reconstruction du Nord-Ouest et du Sud-Ouest