Iran: dans un enregistrement, Javad Zarif déclare être entravé par les Gardiens de la révolution

محمد جواد ظریف وزیر امور خارجه ایران © dr محمد جواد ظریف وزیر امور خارجه ایران

En pleine reprise des négociations sur le nucléaire, un enregistrement sonore du chef de la diplomatie iranienne Mohammad Javad Zarif vient semer le trouble. Selon la chaîne Iran international et le New York Times qui divulguent cet enregistrement, Zarif affirme que son action diplomatique est largement entravée par les Gardiens de la révolution, le bras armé du régime, et il accuse la Russie d’avoir tenté de détruire l’accord de 2015 sur le nucléaire…

« Une diplomatie sacrifiée au profit des opérations des Gardiens de la Révolution ». C’est en substance ce que Mohammad Zarif dénonce dans un entretien à un journaliste iranien, dont la teneur vient d’être divulguée par la chaine Iran international et le New York Times.

Le chef de la diplomatie iranienne accuse surtout le général Soleimani, le commandant des forces d’élite iraniennes, assassiné en janvier 2020 par les Américains, d’avoir systématiquement entravé sa politique. En 2015, après la signature historique de l’accord sur le nucléaire, Soleimani serait allé à Moscou dans le but de détruire l’accord, la Russie n’ayant pas intérêt à ce que l’Iran renoue avec les Occidentaux.

Plusieurs sources font état de cette visite, démentie alors par le Kremlin. Les Gardiens de la révolution auraient aussi facilité l’envoi d’armes russes en Syrie, pour soutenir le régime. Beaucoup de choses se seraient faites dans le dos de Mohammad Zarif.

On ne sait pas qui a fait fuiter cet enregistrement qui n’était apparemment pas destiné à être publié aujourd’hui. Mais cela intervient en pleine reprise des négociations sur le nucléaire pour un retour des Américains dans l’accord, alors que le principal négociateur nucléaire iranien Abbas Araghchi fait état de progrès dans les négociations. Nous sommes également à moins de deux mois de l’élection présidentielle en Iran.

À lire aussiNucléaire iranien: une désescalade peut-elle s'amorcer?

Iran: dans un enregistrement, Javad Zarif déclare être entravé par les Gardiens de la révolution