Daniel Ek, fondateur de Spotify, insiste pour racheter Arsenal

© Panoramic

Le fondateur et PDG de la plateforme audio Spotify, le Suédois Daniel Ek, a réitéré mercredi son intérêt pour le rachat du club anglais de football Arsenal, se disant «très sérieux» et pas échaudé par la fin de non recevoir de l'actuel propriétaire, KSE. «Je suis très sérieux», a déclaré, sur la chaîne américaine CNBC, le dirigeant, qui est fan du club depuis ses 8 ans. «J'ai réuni les fonds pour ça.» «Je veux présenter aux propriétaires ce qui me semble être une offre intéressante et j'espère qu'il m'écouteront», a-t-il ajouté.

Mardi, le groupe Kroenke Sports and Entertainment (KSE), de l'entrepreneur américain Stan Kroenke, a indiqué qu'il demeurait «engagé à 100% à Arsenal» et qu'il n'était «vendeur d'aucune participation dans le club». «Nous n'avons reçu aucune offre et nous n'accepterons aucune offre», a insisté KSE, dans un communiqué. «Evidemment, je ne m'attendais pas à ce que tout se fasse immédiatement», a expliqué Daniel Ek en réponse à la fin de non recevoir de KSE. «Je me suis préparé à l'idée que cela puisse être un long parcours.»

Arsenal est actuellement dixième de Premier League, la première division anglaise de football, et pourrait terminer la saison sur son plus mauvais classement depuis la saison 1994/95 (12e à l'époque). C'est un camouflet pour les fans de ce club treize fois champion d'Angleterre, la dernière fois en 2004, et 14 fois vainqueur de la Cup, même s'il est toujours en course en Europa League (demi-finale), où une victoire lui assurerait une place en Ligue des champions.

Les supporters en colère après le fiasco de la Super Ligue

Aux mauvais résultats sportifs du club s'est ajoutée la polémique née de l'annonce du lancement de la Super Ligue, un projet finalement avorté auquel devait participer Arsenal. Des milliers de fans furieux se sont réunis vendredi aux abords de l'Emirates Stadium avant un match contre Everton pour exprimer leur colère de voir leur club associé à ce projet. Arsenal s'était finalement retiré, comme les cinq autres clubs anglais participants, 48 heures après l'annonce, après une pluie de critiques.

Les supporteurs, qui ont une relation tendue avec Stan Kroenke de longue date, ont notamment réclamé que KSE vende le club. «Je me concentre sur les fans et sur le fait d'essayer de ramener ce club sur le chemin de la gloire», a dit Daniel Ek. «Je suis d'abord et avant tout un fan et je veux que ce club fasse mieux» que ses résultats actuels.

Daniel Ek, fondateur de Spotify, insiste pour racheter Arsenal