La COCOLUCO sensibilise les acteurs politiques et économiques de l’Espace Kasaï à la culture fiscale

FFFRTTTT © Présenté par FFFRTTTT

Kinshasa, 18 avril 2021 (ACP).- La Coalition des organisations non gouvernementales de lutte contre la corruption (COCOLUCO) a organisé, de vendredi à samedi les journées économiques à l’intention des opérateurs politiques et économiques de l’Espace Grand Kasaï

Les facilitateurs des journées économiques

Pour M. Sam Bakasenda Wa Kasenda, coordonnateur délégué national de cette structure membre de la société civile, ces assises se veulent, un cadre idéal approprié pour rappeler aux participants leurs devoirs civiques envers l’Etat congolais afin de lui donner des moyens nécessaires pour la matérialisation de différents projets d’intérêt communautaire.

Il a fait remarquer que payer la taxe et l’impôt est une obligation pour tout citoyen congolais quel que soit son secteur d’activité, ajoutant que ces journées constituent également un appui de sa structure aux actions du Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo.

M. Sam Bakasenda Wa Kasenda a relevé qu’à l’issue de ces assises plusieurs résultats sont attendus à savoir, le renforcement de la cohésion sociale, la vulgarisation des lois de la République en ce qui concerne la culture fiscale, le paiement régulier par ces acteurs de leurs taxes, impôts et redevances pour maximiser les recettes dues au Trésor public.

Pour en arriver plusieurs thèmes ont été exploités au cours de ces assises par les acteurs politiques, les mandataires des entreprises publiques de l’Etat et les experts de la société civile. Il s’agit notamment de l’état des lieux du secteur économique de l’Espace Kasaï, les projets rentables du gouvernement et des opérateurs économiques de l’Espace Kasaï, le rôle du Fonds de promotion de l’Industrie dans le processus de la relance de l’activité économique de l’espace Kasaï et le rôle de l’Etat congolais et de la population dans le processus de la croissance du secteur économique dans cet espace.

Le coordonnateur national du Cadre de concertation des organisations de la société civile, Dany Singoma un des facilitateurs a émis les vœux de voir la population de l’espace Kasaï s’approprier les projets d’intérêt collectif tels que les actions du gouvernement tant national que provincial pour que le développement soit effectif.

Cependant la société civile voudrait que l’autorité publique compétente puisse impliquer la population dans la définition et l’élaboration des projets afin qu’elle se sente redevable par le paiement des taxes et impôt en vue de leur réalisation. Cette action, souligne-t-elle, poussera les congolais à s’impliquer résolument dans la gestion et la protection de ces réalisations.

Elle a ajouté que l’Etat congolais doit prendre en main ses responsabilités afin de faire de la lutte contre le coulage des recettes qui est un de cancer à soigner et utiliser tous les mécanismes nécessaire pour le développement endogène des contrées.

Les sénateurs, les députés nationaux, les opérateurs économiques et les membres de la société civile qui ont participé à ses assises de deux jours ont promis de tout mettre en œuvre pour que le paiement des taxes, impôts et autres redevances dues au Trésor public soit un exercice quotidien afin de répondre aux attentes des organisateurs et doter au gouvernement de la République les moyens de son action. ACP/KJI

La COCOLUCO sensibilise les acteurs politiques et économiques de l’Espace Kasaï à la culture fiscale