Association pour la sauvegarde des masques : l’ASAMA reconnaissante envers ses partenaires

© Présenté par

Association pour la sauvegarde des masques

L’ASAMA reconnaissante envers ses partenaires

Les responsables de l’association pour la sauvegarde des masques (ASAMA) ont rendu aux autorités de la région de la Boucle du Mouhoun et de ses partenaires le jeudi 25 mars 2021 à Dédougou. L’occasion a été saisie pour présenter le prix international obtenu en septembre 2020 en Corée.

Cette visite a été l’occasion pour l’association pour la sauvegarde des masques (ASAMA) de présenter au gouverneur de la Boucle du Mouhoun, Edgard Sié Sou, son prix international obtenu en Corée du Sud en septembre 2020 suite à un appel à projet. Pour Léonce Ki, Président de l’ASAMA, ce prix a été obtenu suite à un appel international lancé par une organisation de la société civile Sud-Coréenne qui s’investie dans l’identification des acteurs très actifs dans la promotion et la sauvegarde du patrimoine culturel et immatériel. « Au regard de la riche expérience de l’ASAMA à travers l’organisation du FESTIMA, nous avons pu satisfaire aux critères. Ce qui a permis au jury de nous déclarer lauréat de ce prix », a souligné M. Ki. Le premier prix remporté par l’ASAMA est d’une valeur de11 000 dollars US. Le postulant, selon M Ki, étaient entre devrait démontrer que ses activités contribuent au développement durable, et à faire en sorte que le patrimoine culturel et immatériel ne disparaisse pas. Ce prix, est une invite à l’ASAMA de continuer à travailler pour mériter d’autres prix, aux dires de son président.

Le Gouverneur Edgard Sié SOU a adressé ses vives félicitations à l’ASAMA pour ce prix qui honore la région de la Boucle du Mouhoun, et partant tout le Burkina Faso. Il a remercié les responsables de cette association pour l’attestation à lui décernée. Le Directeur Régional en charge de la culture de la Boucle du Mouhoun, Gnami Jean Baptiste Dakio, s’est réjoui de ce prix qui est amplement mérité et interpellateur. « C’est une fierté pour le Burkina Faso à travers l’ASAMA de décrocher ce prix. Le ministère en charge de la culture est disposé à accompagner l’ASAMA dans ces activités surtout à travers son festival qui est international » a dit M. Dakio. L’ASAMA est une association à but non lucrative, à vocation panafricaine. Elle est accréditée par l’UNESCO pour des fonctions consultatives auprès du Comité de sauvegarde du patrimoine culturel immatériel depuis juin 2012. Ses objectifs sont entre autres, de préserver les traditions de masques en Afrique, faciliter la coopération entre les gouvernements, les organisations nationales et internationales et les personnes intéressées à la sauvegarde des traditions de masques.

Stanislas BADO

AIB/ Mouhoun

Association pour la sauvegarde des masques : l’ASAMA reconnaissante envers ses partenaires