Le Maroc et l’Egypte font part de leur capacité d’instaurer une coopération complémentaire

© Fournis par Journal de Brazza Le ministre des Affaires étrangères, Nasser Bourita, s'est entretenu, ce jeudi en visioconférence, avec son homologue égyptien, Sameh Chokri.Les deux ministres ont abordé les moyens de promouvoir le renforcement des relations entre les deux pays sur la base des liens solides de fraternité et de coopération fructueuse qui les unissent. Ils ont aussi insisté sur l'importance de hisser les relations bilatérales au niveau des aspirations des deux chefs d'Etat, qui co-président la Haute commission mixte bilatérale. Dans ce cadre, les deux parties ont affirmé que les dimensions économique et d'investissement constituent un levier important pour la promotion des relations bilatérales, appelées à être renforcées davantage dans l'intérêt des deux pays et peuples frères. Elles ont fait part de la capacité du Maroc et de l'Égypte d'instaurer une coopération complémentaire dans divers domaines à valeur ajoutée, vu le positionnement stratégique, les potentialités économiques et les compétences humaines dont disposent les deux pays, en plus d'un cadre juridique riche et diversifié dépassant 100 textes de loi. MM. Bourita et Chokri ont également exprimé l'espoir de voir la situation sanitaire liée à la propagation du Covid-19 s'améliorer au niveau mondial, pour programmer la 4e édition du Mécanisme de coordination et de concertation politique dans les meilleurs délais au Caire. Ce mécanisme, offre un cadre institutionnel permettant aux deux pays d'échanger les points de vue et de renforcer la coordination autour des différentes questions qui les concernant, aux niveaux arabe et continental. Au sujet du Sahara marocain, le ministre égyptien a réitéré le soutien constant de son pays à l'intégrité territoriale marocaine et aux efforts sérieux et crédibles du Royaume pour parvenir à une solution à cette question. S'agissant des affaires arabes et régionales, les deux ministres ont convenu que la situation arabe actuelle nécessite une coordination et des concertations accrues entre le Maroc et l'Égypte, jugeant nécessaire un effort arabe agissant pour le renforcement de la solidarité et l'unification des rangs arabes, pour affronter les défis de taille auxquels le monde arabe fait face. Ils ont insisté sur l'attachement des pays à la sécurité de la région arabe et à sa stabilité, exprimant leur refus de toute ingérence étrangères dans les affaires arabes et la nécessité de respecter la souveraineté des États, l'unité de leurs territoires et constances nationales. Les discussions ont également porté sur l'évolution de la question palestinienne. A cet égard, le ministre égyptien a salué les efforts du Roi Mohammed VI, président du Comité Al-Qods, dans la défense de la ville d'Al-Qods en tant que terre de coexistence entre les religions monothéistes. Les deux ministres ont, en outre, évoqué la situation en Libye, soulignant l'importance de progresser vers une solution globale qui puisse garantir la sécurité et la stabilité de la Libye ainsi que la prospérité de son peuple. Au volet continental, les deux parties ont mis l'accent sur la coordination et la coopération au niveau de l'Union africaine, affirmant leur détermination à renforcer la concertation entre les deux pays autour des questions d'intérêt commun et à servir l'intégration africaine pour concrétiser la vision d'une "Afrique que nous voulons". Cette entrevue a été l'occasion pour le ministre des Affaires étrangères égyptien d'informer son homologue marocain des derniers développements en lien avec le barrage de la Renaissance, à la lumière des récentes négociations entre les parties concernées. A ce propos, M. Bourita a affirmé que le Maroc suit de près les pourparlers et espère voir les parties atteindre, au plus vite, une solution à même de les satisfaire et de préserver les droits de tous, afin de bénéficier collectivement des eaux du Nil. Il a aussi souligné que le dialogue, les négociations et les compromis sont la voie à suivre pour y parvenir.

L’article Le Maroc et l’Egypte font part de leur capacité d’instaurer une coopération complémentaire est apparu en premier sur Journal de Brazza.

Le Maroc et l’Egypte font part de leur capacité d’instaurer une coopération complémentaire