Marc-Olivier Fogiel : sa petite pique à Jean-Jacques Bourdin et "l'étalage de ses états d'âmes"

Marc-Olivier Fogiel : sa petite pique à Jean-Jacques Bourdin et "l'étalage de ses états d'âmes" © Christophe Clovis / Bestimage Marc-Olivier Fogiel : sa petite pique à Jean-Jacques Bourdin et "l'étalage de ses états d'âmes"

En contrat jusqu'à la présidentielle, Jean-Jacques Bourdin reste un pilier de BFM TV, a confirmé Marc-Olivier Fogiel au JDD, ce dimanche 3 avril. L'occasion pour le patron de la chaîne de glisser un tacle au journaliste, visé par une polémique après avoir attaqué sa successeur à la matinale de RMC.

Après 19 ans à la tête de la matinale d'RMC, Jean-Jacques Bourdin a été remplacé au profit de sa consœur, Apolline de Malherbe, en juillet dernier. Une éviction que n'a pas digéré l'animateur de 71 ans, très remonté dans un entretien accordé au JDD début mars. La passe d'armes entre l'ancien matinalier et sa successeur a créé l'émoi au sein de la radio, ce qui n'a d'ailleurs pas du tout plu à Marc-Olivier Fogiel. À l'occasion d'une interview avec le patron de BFM [dans le même groupe qu'RMC], le Journal du dimanche est revenu sur les propos de Jean-Jacques Bourdin, qui avait remis en cause les audiences en baisse de la matinale après son départ. S'il a précisé qu'il n'était pas le patron de RMC, l'ancien journaliste d'RTL a d'abord exprimé sa déception concernant le départ d'Apolline de Malherbe, ancienne présentatrice politique sur la chaîne d'info. "Pour ma part, je regrette d'avoir dû me séparer d'Apolline de Malherbe, qui manque à l'antenne", a-t-il déclaré, tout en précisant que Jean-Jacques Bourdin, intervieweur politique dans la matinale de BFM TV, restait bel et bien "un pilier" de la chaîne.

Marc-Olivier Fogiel : sa petite pique à Jean-Jacques Bourdin et "l'étalage de ses états d'âmes"