Biden sanctionne la Russie mais dit espérer pouvoir continuer à coopérer avec Moscou

Joe Biden, à la Maison Blanche le 15 avril 2021. © REUTERS - TOM BRENNER Joe Biden, à la Maison Blanche le 15 avril 2021.

Le président américain évoque une réponse proportionnée après l’annonce de sanctions sévères à l’encontre de la Russie. Joe Biden signe un décret présidentiel qui prévoit une série de sanctions financières sévères contre Moscou et l'expulsion de diplomates russes. Les États-Unis ripostent ainsi à l’attaque informatique menée contre des agences fédérales qu’ils attribuent aux Russes, et aux interférences dans le processus électoral américain. Mais Joe Biden dit espérer pouvoir continuer à coopérer avec Moscou.

Avec notre correspondante à Washington, Anne Corpet

Avec ces nouvelles sanctions prises contre la Russie, Joe Biden affiche sa fermeté, mais il souhaite en même temps calmer le jeu. « J’ai été clair avec le président Poutine : nous aurions pu aller plus loin. Mais j’ai choisi de ne pas le faire, j’ai choisi une réponse proportionnée. Les États-Unis ne cherchent pas à lancer un cycle d’escalade et de conflit avec la Russie. Nous voulons une relation stable. »

Joe Biden souligne que c’est l’intérêt des Russes et des Américains de travailler ensemble, et de coopérer. Mais il dit avoir prévenu le président russe : les États-Unis soutiendront sans faille leurs alliés. « J’ai affirmé le soutien américain à la souveraineté et à l’intégrité territoriale de l’Ukraine et j’ai fermement demandé de s’abstenir de toute autre action militaire. C’est maintenant le moment de la désescalade », a déclaré Joe Biden.

À lire aussi : Washington impose des sanctions contre Moscou, accusé de cyberattaques et d’ingérences dans la présidentielle

Le président américain maintient sa proposition de sommet avec Vladimir Poutine. « La communication personnelle et directe entre nous deux est essentielle pour aller de l’avant, il est d’accord », a souligné Joe Biden. Une rencontre entre les deux chefs d’État pourrait avoir lieu en Europe cet été.

Biden sanctionne la Russie mais dit espérer pouvoir continuer à coopérer avec Moscou