Somalie: le président appelle à la tenue d'élections

© Riccardo Savi/Getty Images for Concordia Summit

"Nous ne voulons pas la prolongation (du mandat du président). Le pays doit aller aux élections. Le président doit démissionner et nous ne voulons pas qu'il reste au pouvoir." Pas de prolongation, des élections : c’est ce que réclamaient des manifestants comme Hussein Mohamud, un résident de Mogadiscio et c’est ce qu’ils ont obtenu.

Les tensions politiques qui enflaient depuis la fin du mandat du président Farmajo, qui a expiré le 8 février, sans que des élections puissent être organisées, ont finalement éclatées et entrainées des violences à la suite de la prolongation de deux ans de son mandat. Une prolongation qui n’est donc plus à l’ordre du jour. Mohamed Abdullahi Mohamed, dit Farmajo, a renoncé à son projet et s'adressera au parlement samedi pour obtenir son approbation sur le processus électoral.

Lire aussi : Situation toujours tendue en Somalie

Appel au dialogue

Le président appelle par ailleurs les acteurs politiques au dialogue, notamment sur la manière de conduire le scrutin. "Le gouvernement fédéral de la Somalie a toujours cru et considère toujours le dialogue, le compromis, la négociation et le retour à la table de discussion comme les seules options viables, tout en honorant l'accord du 17 septembre 2020 et les recommandations du Comité technique de Baidoa " a t-il précisé dans une allocution télévisée.

L’accord du 17 septembre 2020 avait été conclu avec toutes les composantes politiques de la Somalie. Il prévoyait notamment la tenue d'élections présidentielle et législatives avant la fin du mandat de quatre ans de Farmajo.

Lire aussi : En Somalie, les femmes veulent plus de place en politique

Ce dernier a par ailleurs exhorté les forces de sécurité à maintenir la stabilité de la capitale, en évitant toute action qui pourrait accroître l'insécurité, et il appelle le peuple somalien à soutenir les forces armées. Le gouvernement somalien a appelé au retour dans la capitale Mogadiscio des habitants qui avaient fui ces derniers jours la confrontation armée entre forces gouvernementales et combattants pro-opposition.

Auteur: Carole Assignon

Somalie: le président appelle à la tenue d'élections