Le Real leader, Zidane ferme les bouches

Grâce à son succès ce samedi au terme du Clasico (2-1), le Real Madrid a pris provisoirement la tête de la Liga. Zinedine Zidane peut savourer.

Zinedine Zidane au sommet © Fournis par Football 365 Zinedine Zidane au sommet Comme à chaque grain sable qui se glisse dans les rouages si bien huilés du Real Madrid, les et les adeptes du chaos et de la constante remise en question des hommes en place, se font entendre. Cette année plus que les autres,. Mais fidèle à ses idées et sûr de son groupe, l'entraineur tricolore n'a pas flanché. Soutenu par son président Florentino Perez, "Zizou" a une fois encore redressé la barre au bon moment pour remettre son Real flot. En grande difficulté en championnat durant la première partie de saison, Zinedine Zidane a passé de nombreuses conférences de presse à répondre aux questions de ceux qui lui demandaient quant il pensait partir et si son temps au Santiago Bernabeu n'était pas révolu. Lassé, parfois agacé, le Tricolore a réservé sa réponse pour le terrain. Ce samedi, grâce au, le champion du monde 1998 a fermé les bouches de ses détracteurs. De retour au sommet Même si ce n'est que provisoire, voici le Real Madrid revenu occuper au moins quelques heures, la place de leader de la Liga. Dans le même temps, les Merengue sont en ballotage favorable pour une qualification en demi-finale de Ligue des champions aux dépens de Liverpool. Privé de cadres tels que Sergio Ramos, Dani Carvajal, Zinedine Zidane peut toujours compter sur ses vieux briscards, Karim Benzema, Luka Modric, Toni Kroos et Casemiro en tête. Pour ne citer qu'eux. Dernière ligne droite Toujours très fort dans la dernière ligne droite, le Real Madrid semble une fois encore bien lancé, lui que bon nombre d'observateurs annonçaient en fin de cycle et incapable de se relever après une début de saison des plus alarmants. Zinedine Zidane lui, n'a jamais cessé d'y croire. Le revoilà au sommet. A lui de faire en sorte d'y rester pour garder muets ceux qui rodent dans l'ombre, espérant une chute de l'icône madrilène.

Le Real leader, Zidane ferme les bouches