Quatre membres d’une famille musulmane tués dans une attaque préméditée au Canada

Quatre personnes de confession musulmane ont été tuées dimanche soir en Ontario, au Canada, dans une attaque à la voiture bélier. La police a expliqué que ce crime était «intentionnel et prémédité».

© REUTERS/Carlos Osorio

Le Canada sous le choc. Dimanche soir, quatre membres d’une même famille musulmane ont été tués dans une attaque à la voiture bélier. Les faits se sont déroulés à London, en Ontario. La police a indiqué que la famille se trouvait sur le bord d’une route, prête à traverser, lorsqu’une camionnette noire a foncé sur le trottoir, les percutant avant de prendre la fuite. «Nous pensons qu’il s’agissait d’un acte intentionnel et que les victimes de cet horrible incident étaient visées. Nous pensons qu’elles ont été ciblées en raison de leur foi musulmane», a déclaré lundi le chef de la police, Steve Williams, lors d’une conférence de presse. D’après les autorités, cet acte était prémédité et «motivé par la haine», indique LaPresse.ca.

Renee Sellick, témoin de la scène, a confié au site avoir «vu les corps, un au milieu de la route et les quatre autres sur le trottoir, face contre terre». Les victimes, Salman Afzaal, un physiothérapeute de 46 ans, sa femme Mediha, 44 ans et qui préparait un doctorat en génie civil, Yumna, adolescente de 15 ans et la grand-mère de 74 ans, ont été tuées sur le coup. Seul Fayez, le fils de 9 ans, a survécu à cette attaque et se trouvait lundi à l'hôpital. «Tous ceux qui connaissaient Salman et le reste de la famille Afzaal savent qu’ils étaient une famille modèle en tant que musulmans, Canadiens et Pakistanais. Ils étaient toujours là pour donner et participer à la diffusion du bien. Ils travaillaient extrêmement dur dans leur domaine et excellaient», a commenté la famille. «Être ciblés comme ça – une grand-mère, une mère, un père et une jeune fille tués de manière insensée. Alors que le jeune garçon, qui devrait survivre maintenant, a perdu sa famille. Mes mains n’ont cessé de trembler pendant une grande partie de la journée depuis que j'ai appris cette nouvelle», a déclaré Amira Elghawaby, militante des droits de la personne et membre fondatrice du conseil d'administration du Réseau canadien anti-haine, sur Power Play, cité par CTV.

"L’islamophobie n’a sa place dans aucune de nos communautés"

Le suspect est un habitant de London de 20 ans. Nathaniel Veltman a été présenté lundi au tribunal et été inculpé de quatre chefs d’accusation d'assassinat et d’un chef d’accusation de tentative de meurtre. Les premiers éléments de l’enquête ont révélé qu’au moment de son interpellation, il portait «une veste ressemblant à un gilet pare-balles». «Un homme serait monté dans sa voiture, aurait vu une famille musulmane marcher dans la rue et aurait décidé qu'elle ne méritait pas de vivre. Il ne les connaissait pas. Il s'agit d'une attaque terroriste sur le sol canadien et doit être traitée comme telle», a déclaré Mustafa Farooq, le directeur général du Le Conseil national des musulmans canadiens.

«Je parle au nom de tous les Londoniens quand je dis que nos cœurs sont brisés. Nous pleurons pour la famille, dont trois générations sont maintenant mortes. Nous pleurons pour leurs proches. Nous prions pour le rétablissement du garçon de 9 ans qui reste à l’hôpital», a réagi le maire de la ville. «Aux proches des personnes terrorisées par l’acte de haine [de dimanche], on est là pour vous. On est aussi de tout cœur avec l’enfant qui est toujours à l’hôpital et on pense à lui pendant son rétablissement», a de son côté écrit le Premier ministre Justin Trudeau sur Twitter. «L’islamophobie n’a sa place dans aucune de nos communautés. Cette haine est insidieuse et méprisable, et elle doit cesser», a-t-il ajouté.

Quatre membres d’une famille musulmane tués dans une attaque préméditée au Canada