L’Europe se referme, 4 semaines de restrictions à ce stade en France… le point sur le coronavirus

Nouvelles mesures, nouveaux bilans et faits marquants : un point sur les dernières évolutions de la pandémie de Covid-19 dans le monde.

© REUTERS/Benoit Tessier

La situation en France

Le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal a affirmé dimanche que les nouvelles restrictions anti-Covid 19 étaient prévues "à ce stade" pour durer quatre semaines, et que le président de la République pourrait s'exprimer à nouveau devant les Français "d'ici la fin du mois". "Ces mesures ont été annoncées pour quatre semaines. Il n’est pas prévu qu’elles aillent au-delà des 4 semaines à ce stade", a déclaré le représentant du gouvernement sur LCI, même si "il ne faut jamais rien exclure par principe pour l’avenir". "Il y a un calendrier annoncé par le président de la République. Si ce calendrier a été annoncé, c’est parce qu’on sait, on croit, que les efforts de tous vont permettre de le tenir", a-t-il ajouté.

Emmanuel Macron, qui avait annoncé mercredi un tour de vis dans les mesures déjà prises pour juguler l'épidémie, dont la fermeture pour 3 à 4 semaines des écoles, pourrait s'exprimer à nouveau devant les Français "d’ici à la fin du mois d’avril je pense", a ajouté le porte-parole.

A lire :Le vaccin chinois à la conquête du monde

Le gouvernement "commence à voir des signaux qui peuvent rendre optimiste sur les mesures qui avaient été mises en place" dans 16 puis 19 départements --et élargies depuis mercredi à tout le territoire métropolitain-- "avec un début de stabilisation de l'épidémie", a précisé M. Attal. "Tout cela encourage à continuer, maintenir nos efforts", a-t-il souligné.

Il a indiqué qu'il n'y avait "pas de critère chiffré qui a été annoncé à ce stade pour lever les mesures" mais que le gouvernement allait, dans les prochaines semaines, regarder "la dynamique de l’épidémie". "Il faut sortir de cette exponentielle. On a une circulation du virus qui va crescendo". Avec la vaccination "la donne a changé", a-t-il fait valoir. "Ça dégage l’horizon pour anticiper et pour prévoir de lever un certain nombre de contraintes". Il a précisé que "d'ici à la fin du mois d’avril", le gouvernement souhaitait "démarrer une première campagne (de vaccination) à destination de certains enseignants, notamment (ceux) qui sont au contact des enfants en situation de handicap", soit 80.000 personnes, et "dans le courant du mois mai, pouvoir élargir" à d'autres professions "particulièrement exposées" au Covid-19.

Restrictions en Europe

Le Portugal prolonge les restrictions de passage aux frontières pour les touristes jusqu'au 15 avril, une mesure qui avait été mise en place fin janvier pour faire face à l'explosion des cas de Covid-19, a annoncé le ministère de l’Intérieur.

A lire :Des ministres convives de dîners clandestins ? Darmanin demande une enquête

De son côté, l'Allemagne va placer les Pays-Bas en zone à haut risque en raison du nombre élevé de contaminations, a annoncé l'institut Robert-Koch, qui a déjà procédé de même pour trois autres pays frontaliers dont la France.

A partir de mardi 00H00 (02H00 GMT), tout voyageur en provenance des Pays-Bas devra présenter un test de dépistage du virus négatif pour pouvoir entrer sur le territoire allemand, selon l'institut de veille sanitaire.

Le gouvernement britannique prévoit de son côté de tester dès mi-avril en Angleterre un système de passeport sanitaire pour permettre la reprise d'activités très affectées par la pandémie, comme les matches de football et les événements en salles.

Le bilan dans le monde

La pandémie a fait plus de 2.847.182 morts dans le monde depuis fin décembre 2019, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles dimanche en milieu de journée.

Les Etats-Unis sont le pays le plus endeuillé avec 554.994 morts, devant le Brésil (331.433), le Mexique (204.011), l'Inde (164.623) et le Royaume-Uni (126.826).

Ces chiffres sont globalement sous-évalués. Ils se fondent sur les bilans quotidiens des autorités nationales de santé, sans inclure les réévaluations reposant sur des bases statistiques.

L’Europe se referme, 4 semaines de restrictions à ce stade en France… le point sur le coronavirus